• Beignets de consoude

    La consoude, symphytum officinale, est une plante injustement oubliée et qui a rendu de grands services aux hommes, comme aux animaux.

    Beignets de consoude

    extrait de mon calendrier 2016 (voir ICI)

     

    On peut la trouver à l'état sauvage, mais aussi l'introduire au jardin.

    Riche en protéines, elle peut se consommer comme légume, comme les épinards, et en beignets elle prend un goût de poisson, la recette est simple:

    plonger deux feuilles, faces inférieures l'une contre l'autre- dans la pâte avant de frire.

     

    Longtemps, et sans doute depuis la préhistoire, elle a nourri hommes et bétail.

    En tant que plante médicinale, la consoude rendait de nombreux service, mais la "plante qui soude", est surtout connue pour soigner les plaies, en cataplasmes, en compresses - grâce à la pulpe de racine fraîche, mais elle calme aussi la toux, les irritations...

    Dans son article « La consoude, trésor du jardin, ennemi des labos », le site « Lot en action » présconise de préférer la consoude sauvage, locale, à celles qui portent des mentions « Consoude de Russie » ou encore « cultivar Bocking 14 ».  L'article signale aussi que  Hidegarde de Bingen (1098-1179) déconseillait de manger de la consoude si l'on n'avait pas de membre cassé, ni d'ulcères, faute de "renvoyer la pourriture à l'intérieur".

     

    « FragileHochet »

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :