• calendrier perpétuel

    Un calendrier en étoile, une page par mois illustrée par quelques vers de poèmes, j'ai choisi des poésies sur le thème des saisons,

    calendrier perpétuel

    ainsi que des fleurs dans l'initiale tourneure.

    Pour illustrer le mois de juin, j'ai choisi le lis martagon et un extrait des poètes de Guillaume Appolinaire :

    "Dans le jardin les fleurs attendent que tu les cueilles
    Et est-ce pas ? ta bouche attend que je la veuille ?"

     

    L'un de mes premiers exercices réalisé dans l'atelier d'Avignon

     


    3 commentaires
  •  

     

    Haiku

     

    Étude pour l'atelier d'Avignon autour de la Chancelière : il s'agissait principalement de travailler la composition ainsi que de placer des ligatures et des fioritures.


    2 commentaires
  •  

    calendrier 2015 - seconde contribution

     lettrine P - j'ai remplacé l'or par un ocre pour la reproduction

    destinée à illustrer l'un des poèmes des troubadours et trouvères du calendrier 2015 exécuté par les participants à l'atelier d'Avignon et de Frigolet....

    le modèle :

    calendrier 2015 - seconde contribution


    2 commentaires
  • Le calendrier 2015 sera une œuvre collective de l'atelier d'Avignon et de Frigolet. Le thème : la poésie des troubadours et des trouvères,

    Avec la gothique textura quadrata - le calendrier de 2015

    Un extrait du poème de Bernard de Ventadour : "Tant ai mon cor ple de joya" - "J'ai le coeur si plein de joie". Je n'ai mis ici que la partie traduite, je réserve la totalité pour la découverte du calendrier.


    2 commentaires
  • Avec la gothique textura quadrata - 3

    Un autre travail en croisant l'écriture,

    Avec la gothique textura quadrata - 3

    la dernière partie de la phrase est écrite sur la première, et vice-versa, en tournant le texte d'un quart de tour, la partie plus claire qui se trouve dessous :

    Avec la gothique textura quadrata - 3

    avec les traits de crayon.

    La phrase est de Paul Klee, dans "Théorie de l'Art Moderne" : "L’œil suit les chemins qui lui ont été aménagés dans l’œuvre." 

     Il s'agissait ici aussi d'un exercice d'application proposé aux participants à  l'atelier d'Avignon.


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique