•  

    Lettres réalisées en 2003 lors d'un stage organisé par la bibliothèque de la ville de Troyes. Je n'ai pas retrouvé sur le site du Ministère de la Culture ces enluminures là, mais il s'agissait de modèles souvent repris, par exemple dans d'autres couleurs :

    Mes premières lettres enluminées

    sur le site :http://www.enluminures.culture.fr/documentation/enlumine/fr/

    A noter l'oiseau repris dans ce blog pour illustrer la rubrique "bibliographies"


    8 commentaires
  • Avec la gothique textura quadrata

    Bas de page avec une "drôlerie" reprise d'un psautier d'Ormesby - Angleterre - fin XIIIe début XIVe, extraite de l'ouvrage "Chats du Moyen-Age" - même si j'ai choisi une scène où c'est un chien qui accompagne le couple.

    Le texte est de Khalil Gibran et la phrase en partie représentée est : "De même que les cordes d'un luth sont seules cependant qu'elles vibrent de la même harmonie".

    Alphabet de base :

    Avec la gothique textura quadrata

    il s'agit ici de la "gamme" que l'on fait avant de commencer à écrire le texte définitif,  il ne peut pas s'agir d'un modèle.

    PS : je ne présente pas l'ensemble de la page car je ne suis pas du tout satisfaite du résultat.


    2 commentaires
  • Copie libre d'un original extrait d'un évangéliaire romain conservé à la bibliothèque d'Avignon:

    D''un évangéliaire romain

    Manuscrit du XIVème siècle, de l'époque de la papauté d'Avignon.

    NB, ce même manuscrit, mais une autre enluminure, avait été choisi par la Ville pour la commémoration du 700e anniversaire de l'arrivée des Papes en Avignon, en 2009.

    Dans la base de données du Ministère de la Culture : http://www.enluminures.culture.fr/documentation/enlumine/fr/ - choisir "recherche guidée" pour entrer dans l'annuaire des bibliothèques.

     


    votre commentaire
  • Avec la gothique rotunda

    Texte d'Esther Granek

    Variation avec la gothique rotunda. C'est une version plus ronde de la textura, écriture de toute la fin du Moyen-Age et ce jusqu'à son utilisation en typographie.

    Ce travail d'application date de 2012, avec en parallèle une recherche sur les lettres filigranées.


    5 commentaires
  • "Le Livre de Kells (Book of Kells en anglais ; Leabhar Cheanannais en irlandais), également connu sous le nom de Grand Évangéliaire de saint Colomban, est un manuscrit illustré de motifs ornementaux et réalisé par des moines de culture celtique vers l'an 820.

    Le manuscrit fait aujourd'hui l'objet d'une exposition permanente à la bibliothèque du Trinity College de Dublin, en Irlande, sous la référence MS 58." Wikipedia

    Le Livre de Kells

    C'est sans doute l'un des manuscrits les plus richement ornés, certains le qualifient même de "baroque", voire maniériste, il reste pour tous les calligraphes contemporains, chevronnés ou débutants comme moi, à la fois un modèle d'inspiration pour un travail d'application (application, c'est bien le mot qui convient), qu'une source inépuisable d'émerveillement devant l'inventivité des hommes de Kells, tout autant que devant leur dextérité.

    Le livre de Kells a inspiré un exercice d'application sur les minuscules insulaires étudiées au printemps dernier dans l'atelier de calligraphie d'Avignon. Il s'agissait d'écrire une phrase en rapport ou non avec le thème, et de l'illustrer, à la manière de.

    Le Livre de Kells

    J'avais choisi d'écrire "Les hommes de Kells revivent entre les lignes des pages richement décorées.

     

     

     


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique