• Chassé- croisé : réalisations des élèves de l'Ecole d'Art de Valence

     

    A la Bourse du Travail de Valence, place de la Pierre, les diplômés  de l’École d'Art de Valence / Grenoble partagent leur travail de l'année, leur réflexions sur la place des artistes, jusqu'où aller, etc?

    Chassé- croisé : réalisations des élèves d'Ecole d'Art de Valence

    repousser les limites du possible

     

    Chassé- croisé : réalisations des élèves d'Ecole d'Art de Valence

    la place de l'artiste

     

    Chassé- croisé : réalisations des élèves d'Ecole d'Art de Valence

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    En toute simplicité, une présentation sobre pour des réalisations qui posent beaucoup de questions.

    Jusqu'au 30 juin.

    PS, en parallèle à une exposition dans les rues d'affiches en réalité augmentée, mais tous ne peuvent pas la voir car il faut une certaine catégorie de smartphones, le mien ne répond pas aux critères, je suis frustrée, intello

    https://www.am-cb.net/projets/faune

    Peut-être pourrez vous voir les animations ?

     

     

     

    « Les musiciens des Noces de Cana Des roses sur le mur »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 7 Juin à 18:40
    Moi non plus je ne pourrais pas profiter de l'exposition dans les rues! Dommage! Bonne soirée
      • Mercredi 9 Juin à 07:55

        Finalement nous sommes plusieurs à avoir ce problème.

    2
    Lundi 7 Juin à 20:06

    Pas de smartphone moi non plus, et pour le moment j'ai d'autres priorités.....

    3
    Mardi 8 Juin à 08:19

    Je vois que je ne suis pas seule. J'ai aussi d'autres priorités que de changer de téléphone. yes

    4
    Mardi 8 Juin à 08:44

    c'est injuste cette ségrégation technologique. L'art ne se met plus à la portée des petits et s'adresse à une élite ayant les moyens d'un type particulier d'appareil. Quel dommage, c'est foulée au pied la vocation de l'art qui est de transmettre le beau ou le message à tous.  

    Bonne journée Fardoise 

      • Mercredi 9 Juin à 07:55

        C'est bien tout l'objet de ma frustration.

    5
    Mercredi 9 Juin à 19:20

    Cet art contemporain ne fait pas pétiller mes neurones, je reste attachée aux belles peintures. oops

     

      • Jeudi 10 Juin à 07:38

        J'avais appris à rencontrer l'art contemporain, avant tout un art de l'éphémère et chercher de la poésie plutôt que du sens. Mais j'avoue avoir encore du mal, surtout pour séparer le bon grain de l'ivraie. frown

    6
    Jeudi 10 Juin à 12:17

    J'ai eu une prof aux Beaux Arts qui était dithyrambique à propos de l'art contemporain. Elle trouvait que les œuvres d'untel ou untel  dont elle essayait de nous faire découvrir l'existence étaient "à tomber".  Heureusement elle condescendait aussi à nous enseigner le portrait, le nu etc... Ses envolées lyriques sur les œuvres de Tapiès (qui n'était déjà pas un perdreau de l'année) me laissaient de marbre.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :