• Et encore...

    Contrairement à toutes les illustrations de ce blog, certaines reproductions ne peuvent être agrandies par un clic de souris.

  •  

     

    Edgar Degas Deux danseuses à la barre - The Phillips Collection, Washington

    J'ai choisi ce tableau, un peu moins connu que d'autres, pour ses couleurs surtout

     

    Quel peintre, mieux que Degas pour illustrer un article sur la danse et surtout les danseuses, il leur a consacré plus l'un millier de peintures, dessins et sculptures, dont certains feront scandale par leur réalisme. Car le peintre a particulièrement bien décrit l'univers, parfois sordide, des petits rats de l'Opéra, derrière le romantisme des tenues et le charme des postures, se cachait en cette fin de XIXe une toute autre réalité... Voir le très bon article consacré à ce sujet sur le site de France Musique, à l'occasion de l'exposition "Degas Danse Dessin. Hommage à Degas avec Paul Valéry" , en 2017-2018 au Musée d'Orsay.

     

    Donc toute ma vie j'ai rêvé d'être une danseuse, toutes les formes de danse m'intéressent, mais bien sûr la danse contemporaine a pris le pas au fil des années, même si souvent, elle reste hermétique. Mais pour avoir fait du rachitisme à la croissance, pas question pour moi d'envisager une telle activité. J'ai essayé plus tard, à l'âge adulte, comme pour la musique, avec des styles de danses plus accessibles, mais c'était trop tard et je me suis sentie "vissée à quelque chose de lourd" comme le chante Alain Souchon. Il me restait le rêve, chez moi, où je ne sentais plus les contraintes de la gravité lorsque je pouvais danser pour moi seule, sur tous les styles de musiques du monde. Maintenant, avec l'âge, et les rhumatismes, c'est encore plus compliqué. 

     

    Pour le Tableau du Samedi, sur le thème :

    Je rêve – Tu rêves – Nous rêvons

     

    Voir toutes nos participations sur le blog de Lilou, Lilou Soleil

     

     


    18 commentaires
  •  

    En mai 68... et ensuite : nous avons rêvé d'un autre monde

     

    Mai 68 - Peinture et sérigraphie Modèle Candice Berner - journal des Femmes

     

    En mai 68 et ensuite, dans les années 70, nous avons tous rêvé d'un autre monde, les jeunes et les moins jeunes aussi, qui ont cru que l'on allait dépoussiérer une société coincée dans nombre de conformismes. L'impossible semblait à portée de main... sauf que nous l'avons laissé échapper.

    Pour ma part j'ai surtout participé au combat pour l'émancipation des femmes et j'ai découvert aussi les problèmes environnementaux et la lutte pour l'écologie, même si je n'ai jamais adhéré à aucun mouvement. Avant mai 68 je vivais dans des carcans, famille, école, société pesante pour les filles, après je me suis réveillée plus libre et prête à décider seule de mon sort.

    Tout le courant des affiches de mai 68 a créé par contre un mouvement pictural, la nouvelle figuration, et plus particulièrement la figuration narrative, en réaction à l'art abstrait dominant., avec des peintres comme  Bernard Rancillac, Gérard Fromanger...

     

    Pour le Tableau du Samedi  :

    En mai 68... et ensuite : nous avons rêvé d'un autre monde

    Je rêve – Tu rêves – Nous rêvons

    Le samedi,on présente un tableau en quelques mots en disant pourquoi il nous plaît ou nous émeut, ou nous trouble. Et voila.
    Vous n'avez pas fait les beaux arts ? moi non plus, on parle d'émotions,
    deux mots sur le peintre, et on partage.

     en souvenir de Lady Marianne

     

    Toutes nos participations à propos de nos rêves sur le blog de Lilou - Lilou Soleil

     


    14 commentaires
  •  

    Le climat, toujours d'actualité...

     

    Marche pour le climat, il y a un an. J'avais bien aimé cet oiseau en papier. Avec le confinement on voit et on entend à nouveau les oiseaux. Mais, jusqu'à quand ?

    Pour le clic clac du vendredi, proposé par Tortue sur son blog,

    Le Clic Clac , c'est une photo publiée le vendredi pourvu qu'elle soit rigolote, insolite, amusante, poétique, anodine...

     

     


    4 commentaires
  • Pour cette semaine encore j'avais proposé d'évoquer nos activités de confinement pour le Tableau du Samedi. J'ai choisi, en prenant modèle sur l'article de la semaine dernière d'Amande en égrenant les activités de la journée à travers plusieurs tableaux, en dérogeant à la règle du tableau unique... J'espère que Lady Marianne qui portait ce défi hebdomadaire, ne m'en voudra pas trop de faire ainsi une entorse aux règles qu'elle a toujours défendues.  

    Ce n'est pas compliqué, toutes les journées sont les mêmes, avec cette impression d'avoir plongé dans le film "Un jour sans fin" à part que moi j'ai un chat à la place de la marmotte...

    Première chose lorsque je me lève, le café, accompagné ou non,

    Amanda Smith at Vincent Avenue by Simon Davis - je suis tout de même moins triste que ça

    Puis, ordinateur, sur les blogs ou ceux des autres, les réseaux sociaux à la pèche aux nouvelles de mes contacts... Et cela va revenir toute la journée, 

    YANN LEROUX, Dany assis à l'ordinateur, 2003

     

    Et cela jusqu'au moment de préparer le repas,

     

    Helping Mother Charles Spencelayh

    Comme je mange beaucoup de légumes, la cuisine occupe une grande part de mes journées.

    "Première bouchée" Je n'ai pas trouvé le nom de l'artiste, mais comme les autres tableaux celui-ci vient de PINTEREST  - Il a été posté par Tina Forbes

    Une grande sieste, puis retour à l'ordinateur, où lorsque je n'ai rien à faire de précis, ou rien envie de faire, je ris devant des vidéos de chats,

    Toile de Yue Minjun - représentatif d'un courant de l'art actuel, je n'apprécie pas trop,  mais il illustre bien le rire nerveux que le confinement génère, comme un antidote à toutes ces mauvaises nouvelles dont on nous assomme, et l'incertitude de l'après. 

    Alors, parfois aussi, dans l'après-midi, je m'occupe un peu de mes plantes, sur la terrasse, la chaleur oblige, elles ont pris de l'avance, elles,

    Emile Claus, le Vieux jardinier 1885 Wikipedia

     

    Mais le cœur n'y est pas vraiment, non plus que dans la lecture, la couture (que je laisse de côté), le ménage, réduit au strict minimum. Il reste une espèce de vacuité, d'impression de vivre dans un autre espace-temps, où plus rien n'est à sa place,

     

    "Notre vie se fragmente" Toile de Agnes Tothpaysdepoesie.wordpress.com

     

    Une bonne partie de la nuit passée devant la télévision, à regarder du vide. Je n'ai pas d'abonnement spécial, j'en suis donc réduite à du pas grand chose en ce moment.

     

    Je vis ces journées comme en suspension, à moitié là et à moitié dans le rêve,

    Confinement -  Suite pour le Tableau du samedi

    Des portraits de famille colorés par Hope Gangloff - Pinterest

     

    Ce n'est pas désagréable de flotter ainsi au jour le jour, mais est-ce la vraie vie ? Et quand allons-nous nous réveiller ?

    ***************************

    Pour le tableau du samedi, pardon pour ma dérive, une fois n'est pas coutume. D'après ce que j'ai pu en voir les autres participations sont plus raisonnables,

    voir ici sur le blog de Lilou, Lilou Soleil.

     

     


    18 commentaires
  •  En exergue du "Tableau du samedi" sur le thème des tempêtes, je publie ici des gravures qui rendent compte des dégâts de la tornade du 10 septembre 1896 à Paris  et parues dans "Le Parisien" à l'époque,

     

    Une tornade historique sur Paris

    Les quais de Seine, après le passage de la trombe (gravure de Georges Redon, 1869-1943).

     

    Une tornade historique sur Paris

    Formation du cyclone, place Saint-Sulpice. Dessin d'après nature de MM. Mouligné et Redon.

     

    Toute une série de dessins et de gravures dépeignent cet épisode orageux qui reste l'un des plus sérieux qui se soient abattus sur la capitale. Le dessin, a depuis été remplacé par la photographie, et pourtant, je les trouve bien plus explicites. 

    Une tornade historique sur Paris

    La tornade s’engouffre boulevard de Sébastopol, place du Châtelet, semant la terreur et la désolation. RUE DES ARCHIVES/PVDE - Le Parisien.fr

     

    Pour en savoir plus sur l’événement lui-même : article de Wikipedia et l'article du Parisien, ci-dessus.


    4 commentaires
  •  

    Pour le clic clac du vendredi une rencontre insolite dans un bois de l'Ardèche

     

    Insolite, car inattendue, mais hélas, ce n'est pas si rare.

    Le Clic Clac , c'est une photo publiée le vendredi pourvu qu'elle soit rigolote, insolite, amusante, poétique, anodine...

    sur le blog de Tortue

     

     


    16 commentaires
  • Allégorie de la France déchirée après la défaite de 1870 ?

     

    Ce tableau se trouve dans l'église de Combovin et date des lendemains de la guerre de 1870, et de la défaite de la France, les soldats au sol en témoignent. Mais la femme couronnée figure-t-elle la France en deuil, avec son épée brisée ? Le mystère reste entier, tout comme celui de l'auteur de ce tableau, étrange dans une église.

    Pour le thème "allégories" du tableau du samedi... même si mon article est publié le dimanche...

    Pour soutenir Lady Marianne sur son blog, en grand souci de santé. Nous lui souhaitons tous un vrai mieux.

    Autres participations sur le thème... que j'avais proposé,

    Amande Douce avec une allégorie du désespoir de l'Alsace et de la Lorraine

    http://amandedouce.eklablog.com/samedi-le-tableau-du-samedi-allegorie-de-l-alsace-et-la-lorraine-deses-a175468064

    Gazou avec une peinture surréaliste de Paula Rego

    http://gazou.eklablog.com/le-tableau-du-samedi-paula-rego-a175439328

    Lilou : la Naissance de Vénus par Botticelli

    https://lilousol.wordpress.com/2019/11/02/le-tableau-du-samedi-44-19/

    Mamykool avec une allégorie peinte par le Douanier Rousseau

    http://mamykool.eklablog.com/un-peintre-un-tableau-a174986858

    Mamyvel a choisi une représentation de la Rêverie par Dante Gabriel Rossetti

    http://mamyvel.over-blog.com/2019/11/la-reverie-dante-gabriel-rossetti-tableau-du-samedi-2-novembre.html

    Tortue propose une Allégorie de la Terre par Brueghel de Velours

    http://detortuesenaiguilles.eklablog.com/le-tableau-du-samedi-chez-lady-marianne-a174884984

     Monica-Breiz a choisi un autre thème : l'automne chez Ysaac Ilitch Levitan

    http://monica-breiz.eklablog.fr/le-tableau-du-samedi-a175431124

    tout comme Evy qui évoque le peintre espagnol Jose Royo 

    http://l-univers-magique.over-blog.com/2019/11/le-tableau-du-samedi-chez-lady-marianne.html

     

    J'espère n'avoir oublié personne : je ne pensais pas qu'en l'absence de Lady Marianne le sujet serait traité, cela a donc été une bonne surprise pour moi.

     

     


    9 commentaires
  • Non je ne veux pas plagier Baudelaire

    simplement parler d'un petit cadavre que j'ai croisé alors que j'attendais le bus,

    Charogne

     

    Tu avais du être un chat, d'après la taille de tes restes,

    un peu de fourrure et des os mêlés aux graviers et aux brindilles.

    Oublié de tous, dédaigné,

    tel est le sort de tant de chats.

    Tu as eu l'imprudence et l'impudence de traverser une rue dangereuse,

    même pour les humains,

    une de ces 4 voies qui desservent les zones commerciales.

     J'ai si honte parfois d'appartenir à l'espèce humaine.

     


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique