•  

    Une promenade habituelle

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Lorsque j'habitais Carpentras je me promenais très souvent sur ce chemin

    qui longe les vignes, avec vue sur le Mont Ventoux et Bédoin.

    Parmi toutes les photos prises là j'ai choisi celle-ci qui m'a inspiré une peinture,

     

    Une promenade habituelle

     

    Une autre vue, depuis ce chemin toujours, m'a inspiré une aquarelle :

    le village de Crillon le Brave :

     

    Une promenade habituelle

     

    J'aimais bien la ferme en premier plan avec ses cyprès, jusqu'au jour où ces arbres ont été coupés...


    2 commentaires
  • Vu dans un endroit public pour signaler l'usage des caméras de vidéo surveillance.
    Après une longue attente, on se demande si on n'a pas mis les doigts dans son nez pour passer le temps... Tout tic ou toc qu'on aime bien cacher d'habitude.
    Un moment de solitude au milieu de la foule.

    L'humour fait-il passer plus facilement la chose ?
    Les caméras sont partout, insidieuses, discrètes et silencieuses.
    Je me demande souvent si elles filment vraiment.
    Il se passe si rarement quelque chose d'intéressant.

    Vous sentez vous mieux lorsque vous détectez les caméras,
    un sentiment de sécurité ?
    de protection ?
    ou un malaise ?

    Mais c'est sûr on vous observe !

     

    souriez vous êtes filmés

     

     

     

     

     

     

     

     

    la photo souvenir : Yeux égyptiens  Musée lapidaire Avignon

    Article repris de mon ancien blog "Encrer le Monde"

     

     


    votre commentaire
  •  

     

    Humeurs

     

    • Fluides
    • Elles se diluent
    • Circulent
    • S'équilibrent
    • Ou se contrarient.
    • Légère
    • Vagabonde
    • Bonne
    • Ou noire
    • L'humeur est variable
    •  selon le jour, l'heure,
    •  le temps qu'il fait ou ne fait pas.

    votre commentaire
  •  

     

    J'ai cru longtemps
    à l'espoir
    caché dans le fond
    du flacon.
    L'ivresse
    qu'il renfermait
    restait
    coincée par le bouchon.

     

    Photographie de 2003 : musée de Troyes, vase de Marinot


    votre commentaire
  • Port sans attache

     

    Ce port ou bien un autre

    qu'importe

    Tous les ports se ressemblent

    et accrochent notre imaginaire

    voyageur

     Photographie : port de San Sebastian


    votre commentaire
  • Attente

     

    Longtemps j'ai attendu

    Guettant par la fenêtre

    L'ombre de ta venue

    Mais la rue est déserte

    Le bruit entendu

    Trompant une inutile alerte

    N'est pas celui de tes pas

     

    Sculpture Marie-José Dumon

    Texte Fardoise 2008 pour mon ancien blog "Encrer le Monde"


    2 commentaires
  • Douleur


    Œuvre du sculpteur Félix Devaux  (Le Thor 1873 - Avignon 1921)

    Cimetière  Saint-Véran  Avignon - Tombeau de la famille Gros

     

    La douleur, celle que nous partageons tous après ce 7 janvier 2015, je l'ai trouvée représentée dans les cimetières que j'ai beaucoup fréquentés ces dernières années, et où l'on trouve aussi la sérénité qui permet de surmonter la première douleur.

     

    Douleur

    Cimetière de Carpentras

    Alors oui, nous devons surmonter la douleur, ne pas céder à la colère, trouver la force d'en rire encore, mais surtout résister à la haine et à l'amalgame.

     


    2 commentaires
  • Quand écrire devient un luxe

     

    Au moment des cartes de vœux, la Poste annonce une augmentation historique de ses tarifs :

    • plus dix centimes pour le tarif prioritaire, qui passe de 0.66 à 0.76 €
    • plus  7 centimes pour la lettre verte qui passe de 0.61 à 0.68 € et pour le tarif lent qui passe de 0.59 à 0.66 €

    La raison invoquée : compenser la baisse d'activité. Pas certain que ce soit comme cela que l'on va inciter les gens à écrire d'avantage...

    Pour mémoire lorsqu'on est passé l'euro, le timbre tarif prioritaire affichait 0.46 euros, soit 3.02FF. Aujourd'hui il nous faudrait payer 4.99 F, près de cinq francs... 

    Pour ma part j'utilise surtout le tarif vert, qui  privilégie  le choix d'un autre mode d'acheminement, par voie terrestre et non par avion. En prévision de tous les courriers que je vais de voir envoyer pour notifier mon changement d'adresse, mais aussi des cartes de vœux, j'ai fait le plein de timbres.

    A cause de mon déménagement j'ai du aussi envoyer bon nombre de recommandés, je n'ai pas fait le total, mais cela doit avoisiner les cinquante euros.  Alors, oui,  j'ai un peu la nostalgie de la Poste lorsqu'elle était un vrai service public.

     


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique