• L'art et les artistes

    Cette rubrique prendra la suite de mon blog  "Échappées de Lumière"

  •  

    Le tableau du samedi : "Chemin côtier"  Alain JEANNÈS

    Pour illustrer le thème de cette semaine du challenge "le tableau du samedi" sur le blog de Lady Marianne, : "chemins de campagne ou forestiers "j'ai choisi un peintre actuel,

    Alain JEANNÈS

    dont j'ai découvert les œuvres grâce à ce challenge hebdomadaire. J'ai bien aimé ses "chemins côtiers" des alentours le Lorient.

     

    S'il m'autorise à citer son travail, en lien son blog : http://alainjannes.canalblog.com/

     

     


    9 commentaires
  •  

    "Vieux village" - Marius Breuil

    "Vieux village" Marius Breuil - Peintre paysagiste - 1850 – 1932

    panarottoserge.wordpress.com

     

    J'ai déjà consacré un article à ce peintre né à Avignon et qui a peint toute sa vie la Provence et le Comtat.

    "L’œuvre de Marius Breuil est restée ignorée jusqu'à ce que Gérard Ferrua la découvre en 1999 et s'en porte acquéreur. Il a décidé de faire profiter le plus grand nombre de sa découverte et nous l'en remercions."

    Le site officiel consacré à Marius Breuil : http://www.marius-breuil.com/

     

    Le tableau du samedi sur le thème du village - grâce à Lady Marianne qui nous incite à partager notre intérêt pour la peinture et les artistes sur son blog.

     


    3 commentaires
  • Pour illustrer le thème du village proposé par Lady Marianne pour le challenge du samedi, j'ai choisi des aquarelles de Paul Klee, réalisées lors de son voyage en Tunisie.

     

    Paul Klee en Tunisie

    Saint-Germain près de Tunis, avril 1914, Paul Klee, collection particulière. visimuz.com

     

    et je débute par celle dont j'avais affiché chez moi une reproduction, car Paul Klee est l'un de mes artistes préférés, que je fais figurer dans mon musée idéal. En effet, Paul Klee me touche par la sensualité de sa palette, tout autant que pas la construction de ses œuvres, où la musicalité se combine avec la théorisation de l'espace.

    Le voyage en Tunisie qu'il effectue en 1914 avec August Macke et Louis Moilliet a orienté son œuvre :

    « Rien de fulgurant comme l'affrontement du Midi et de Van Gogh. Une lente pénétration : « le soleil d'une sombre force. La clarté nuancée sur le pays, plein de promesses. Macke l'éprouve aussi. D'avance, nous savons tous deux qu'ici nous ferons du bon travail. » (*)

     

    Paul Klee en Tunisie

     

    Dans les maisons de Saint Germain - Centre Paul-Klee (Berne) Wikipedia

     

    Lire la suite...


    6 commentaires
  • Dans le cadre du challenge du samedi proposé par Lady Marianne sur son blog, et du thème proposé pour cette semaine, la danse, j'ai choisi de parler de Bruegel l'Ancien et de sa danse paysanne,(*)

     

    Un artiste pour un samedi : Bruegel l'Ancien

    1566 - La danse de la mariée  -Huile sur panneau de bois – Detroit Institue of Arts -Wikipedia

     et sur le site http://renaissanceclothing.blogspot.com/

    J'ai trouvé cette reproduction, en premier lieu, sur un site consacré au vêtement de la Renaissance. Ce n'est pas un hasard car Bruegel, outre le fait qu'il est un peintre majeur, est un formidable témoin de son temps dans  toute sa véracité. Sans complaisance il peint la société de l'époque, celle des Pays Bas espagnols du XVIe siècle, des guerres de Religion, et surtout celle des classes populaires très rarement représentées dans la peinture ancienne, avec un grand souci du détail. Lorsqu'on voit ses tableaux, outre la prouesse technique, on ne peut que louer la sensibilité de l'artiste pour les personnages qu'il montre dans leur quotidien, parfois de manière crue.

     

    Je ne peux m'empêcher de penser au film qui lui a été consacré, Bruegel, le moulin et la croix, sorti en 2011, avec dans le rôle titre Rutger Hauer.

     

    Un artiste pour un samedi : Bruegel l'Ancien

    "Année 1564, alors que les Flandres subissent l’occupation brutale des Espagnols, Pieter Bruegel l’Ancien, achève son chef d’œuvre "Le Portement de la croix", où derrière la Passion du Christ, on peut lire la chronique tourmentée d’un pays en plein chaos.
    Le film plonge littéralement le spectateur dans le tableau et suit le parcours d’une douzaine de personnages au temps des guerres de religions. Leurs histoires s’entrelacent dans de vastes paysages peuplés de villageois et de cavaliers rouges. Parmi eux Bruegel lui-même, son ami le collectionneur Nicholas Jonghelinck et la Vierge Marie."

    http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=195787.html

     

    Le film est tel la société de l'époque lui aussi, avec toute sa dureté. Mon âme d'historienne, et de peintre aussi, a vraiment apprécié ce film et son esthétique.

     

     

     

     

    Bruegel sur Wikipedia

     (*) un moyen pour moi aussi d'évoquer mon goût pour les danses traditionnelles, et donc bien souvent d'origine paysanne (la danse pour chasser les rats, la danse des moissons, etc...).

    On peut s'amuser à chercher la mariée sur le tableau, je ne l'ai pas trouvée malgré les indications de Wikipedia, il faut dire qu'à l'époque on ne se mariait pas en blanc.


    12 commentaires
  •  

    Non je ne parlerai ni de Cézanne ni de Matisse, pas même de Degas, non j'ai choisi pour évoquer la danse en peinture une fresque étrusque

     

    La danse en peinture - Grand écart dans le temps

    Tombe du Triclinium. Tarquinia Wikipedia

     

     A une époque où la danse revêt encore un caractère cérémonial et rituel et accompagne le défunt dans la mort, sa représentation est stylisée et en même temps très expressive. 

     

    A l'autre extrémité, dans le temps, celui de l'après-guerre (je parle de la 1ère guerre mondiale) l'art est remis en cause, et l'expressionnisme allemand exprime toutes les questions et tout le dégoût que les artistes ressentent après le grand cataclysme, puis face au péril qui monte, 

     

    La danse en peinture - Grand écart dans le temps

    Otto Dix  Großstadt (Metropolis, la grande ville), panneau central du triptyque - Kunstmuseum Stuttgart education.francetv.fr

    Dans une peinture très stylisée elle aussi, Otto Dix exprime tout le dégoût que lui inspire la société bourgeoise de l'après guerre qui se divertit alors que le chaos l'entoure.

     

    Le "tableau du samedi" sur le blog de Lady Marianne

     


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique