• L'art et les artistes

    Cette rubrique prendra la suite de mon blog  "Échappées de Lumière"

  • Pour le tableau du samedi sur le thème de la musique, j'ai choisi de présenter deux sœurs artistes,

    et toujours le violoncelle...

     

     

    Dans cette petite aquarelle Lluïsa Vidal i Puig a représenté

    sa sœur Francesca Vidal i Puig - Pinterest

    Des deux sœurs catalanes, l'une est peintre, l'autre musicienne. Francesca rencontre Pau Casals très jeune, tous deux ont été l'élève de Josep Garcia. En 1895, elle a 16 ans et devient l'élève de Pablo Casals, qui lui en a 19. Elle épouse l'un des amis du maître, Felip Capdevila, et tous deux œuvrent pour l'orchestre Pau Casals. Après le décès de son mari, en 1921, c'est elle qui devient l'âme de l'orchestre. Plus tard, elle épousera le maître.

     

     Francesca Vidal : dans l'ombre de Pablo Casals

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Sa biographie -  Francesca Vidal y Puig (1880 - 1955)

      

    Lluïsa Vidal (1876 - 1918) , sa sœur, "est considérée comme la seule peintre professionnelle du modernisme catalan" Wiki     Elle a suivi des cours à Paris, où elle découvre aussi le féminisme. De retour à Barcelone elle donnera des cours et ouvrira sa propre académie. Elle meurt en 1918 de la grippe espagnole. 

    Certains de ses tableaux ont été attribués à Ramon Casas, figure emblématique de l'art nouveau à Barcelone, pour la peinture, comme Gaudi le fut pour l'architecture, la sculpture. 

    Le musée du Modernisme catalan

    Modernisme catalan

    ----------------------------------------

     Francesca Vidal : dans l'ombre de Pablo Casals

     

    En souvenir de Lady Marianne qui portait ce challenge nous continuons à parler de peinture tous les samedis.

    Le samedi,on présente un tableau en quelques mots en disant pourquoi il nous plaît ou nous émeut, ou nous trouble. Deux mots sur le peintre, et on partage. Et voilà ! 

     

    Nos participations en lien sur le blog de Lilou : Les soleils de Lilou

    elle est connue comme la seule femme peintre professionnelle du modernisme catalan Lluïsa Vidal - https://fr.qaz.wiki/wiki/Llu%C3%AFsa_Vidal
    est connue comme la seule femme peintre professionnelle du modernisme catalan Lluïsa Vidal - https://fr.qaz.wiki/wiki/Llu%C3%AFsa_Vidal
    est connue comme la seule femme peintre professionnelle du modernisme catalan Lluïsa Vidal - https://fr.qaz.wiki/wiki/Llu%C3%AFsa_Vidal
    est connue comme la seule femme peintre professionnelle du modernisme catalan Lluïsa Vidal - https://fr.qaz.wiki/wiki/Llu%C3%AFsa_Vidal
    la seule femme peintre professionnelle du modernisme catalan Lluïsa Vidal - https://fr.qaz.wiki/wiki/Llu%C3%AFsa_Vidal
    la seule femme peintre professionnelle du modernisme catalan Lluïsa Vidal - https://fr.qaz.wiki/wiki/Llu%C3%AFsa_Vidal

     

     

     

     


    17 commentaires
  • En marge du tableau du samedi, et pour poursuivre mon hommage à mon instrument préféré, le violoncelle, j'ai choisi une photographie de Robert Doisneau représentant Maurice Baquet et son violoncelle,

     

    Hommage au violoncelle, suite : Maurice Baquet

    Humour et poésie pour ce "violoncelle sous la pluie" Paris 1957

    Cette photo fait partie d'une série, regroupée dans un ouvrage :

    "Ballade pour violoncelle et chambre noire" – Baquet & Doisneau

    que l'on peut retrouver en partie sur le site des portfolios de Robert Doisneau :

    https://www.robert-doisneau.com/fr/portfolios

    Maurice Baquet, violoncelliste puis acteur, et alpiniste en parallèle, était ami avec Robert Doisneau qui l'a souvent pris pour modèle pour une série de portraits avec l'instrument, dans des situations incongrues, mêlant humour et poésie.

     

     

    Lire la suite...


    8 commentaires
  •  

     

    La violoncelliste

    La violoncelliste (The Cellist) Joseph DeCamp

     

    Lorsque j'ai repris l'idée de Cendrine, je n'avais pas conscience du nombre de peintures représentant des musiciens. Je savais que la musique avait inspiré les peintres, mais pas à ce point. C'est vrai que musique et peinture naviguent dans les mêmes eaux sensorielles et  lexicales (chromatisme, gammes...). Au départ j'avais choisi "La femme au violon" de Balthus, et en consultant sa biographie, j'ai mieux compris pourquoi je ne le classais pas dans mon musée idéal, même si je m'étais laissé surprendre par ce tableau là. Je suis donc revenue à mes amours personnelles, avec le violoncelle, l'un des instruments qui me "parlent" le plus, et auquel je me suis essayée à l'âge adulte, trop tard... Mon seul regret est de ne pas avoir pu continuer, et appréhender la musique de l'intérieur.  

    Après plusieurs hésitations j'ai choisi cette représentation plutôt classique, bien que Joseph DeCamp (1858 - 1923), ait fait partie de l'école impressionniste américaine. J'aime beaucoup ce clair obscur et que l'interprète comme l'instrument soient seulement effleurés par la lumière. J'aime aussi la sobriété de la représentation, et la sensualité seulement suggérée. En effet cette dernière est trop souvent exagérée par les peintres. Je sais bien que l'on fait corps avec son instrument, mais souvent trop c'est trop. intello

    --------------------------------------------------

    Pour le tableau du samedi

    En souvenir de Lady Marianne qui portait ce challenge nous continuons à parler de peinture tous les samedis.

    Le samedi,on présente un tableau en quelques mots en disant pourquoi il nous plaît ou nous émeut, ou nous trouble. Deux mots sur le peintre, et on partage. Et voilà ! 

    Les suggestions cette semaine devraient être diverses, retrouvez toutes les participations sur le blog de Lilou : "Les Soleils de Lilou"

     


    17 commentaires
  •  

    Plus qu'une histoire d'amour, les cigognes font partie des symboles mêmes de l'Alsace. Alors j'ai choisi de plonger dans un genre que l'on considère à tort comme mineur, l'illustration, avec l'un des autres symboles de l'Alsace, "Hansi", l'Oncle Hansi comme il est surnommé,  avec le

     Retour de la cigogne à Dambach

     

    Les cigognes et l'Alsace

    Dans un article consacré à la Libération de l'Alsace par l'Oncle Hansi

    Ici nous sommes à la fin de la première guerre mondiale lorsque l'Alsace "revient" à la France. Les "poilus" sont à la parade et tout le village les accueille, même la cigogne dans son nid sur le clocher.

    Hansi, de son vrai nom Jean-Jacques Waltz,  était soldat et profitait de ses permissions pour peindre l'Alsace des villages du Haut Rhin méridional, reconquis par les troupes françaises dès le début de la guerre. Ses aquarelles ont été publiées dans Le Paradis tricolore.

    Les aquarelles d'Hansi

    Les cigognes reviennent souvent dans les mêmes nids et c'est un crève cœur lorsqu'un de ces nids reste vide.

    Les cigognes et l'Alsace

    Même s'il a été bousculé, notamment par les autonomistes, Hansi c'est le peintre de l'Alsace heureuse et c'est pour cela que je l'ai choisi aujourd'hui pour illustrer le tableau du samedi :

    Les cigognes et l'Alsace

     

    En souvenir de Lady Marianne qui portait ce challenge nous continuons à parler de peinture tous les samedi

    Le samedi,on présente un tableau en quelques mots en disant pourquoi il nous plaît ou nous émeut, ou nous trouble. Deux mots sur le peintre, et on partage.

    Et voilà ! 

     

     

     

    Toutes nos participations sur le blog de Lilou, Les soleils de Lilou

     


    25 commentaires
  •  

     

    Les oies de Riopelle

    Extrait de la grande fresque hommage à Rosa Luxembourg - Acrylique et peinture aérosol  ICI

     

    Les grandes oies blanches qui migrent hors du Canada pour y revenir ont inspiré une grande partie du travail de cet artiste québecois dont l’œuvre est principalement rattachée au mouvement des Automatistes.

    Jean Paul Riopelle (1923 - 2002)  a fait évoluer sa carrière entre son pays natal et Paris où il rencontre notamment André Breton et les surréalistes, au moment où il devient automatiste. Il confirmera cet engagement et a exposé notamment avec Georges Mathieu. De retour définitivement au Québec c'est là que peu à peu il revient à la figuration  notamment avec sa série sur les oies blanches et se consacre aussi à la sculpture. Une grande rétrospective lui est consacrée en 1991 à Montréal et est considéré comme l'un des plus grands peintres du Canada. Il aura droit à des funérailles nationales et une fondation à son nom pour promouvoir la relève artistique et l'automatisme.  

    Un timbre sera émis en 2003

    Les oies de Riopelle

    canadapost.ca

     

    A propos de son travail au sein du mouvement automatiste il dit lui-même :

    • « Mes tableaux sont faciles à reconnaître. On croit voir des draps de lit sur lesquels un peintre en bâtiment aurait essuyé ses pinceaux.»

    Alors on peut préférer une période ou l'autre, ou les deux, personnellement je préfère ses oiseaux, mais il reste une figure majeure de l'art contemporain, et un représentant des artistes contestataires de l'establishment artistique, en tant que signataire du manifeste du Refus global

     

    J.P. Riopelle sur Wikipedia

    Catalogue raisonné de J.P. Riopelle https://riopelle.ca/

     

    ---------------------------------------------

    La promenade du dimanche de Carl Spitzweg

    Le samedi,on présente un tableau en quelques mots en disant pourquoi il nous plaît ou nous émeut, ou nous trouble. Et voila.
    Vous n'avez pas fait les beaux arts ? moi non plus, on parle d'émotions,deux mots sur le peintre, et on partage.

     en souvenir de Lady Marianne

     

     

     

    Vos participations sur le blog de Lilou - Les Soleils de Lilou

     


    30 commentaires
  •  

    En 2014  le célèbre street artist avait, comme à son habitude, réalisé une œuvre murale dans une station balnéaire d'Angleterre, Clacton-on-Sea, mais le maire, jugeant cette œuvre raciste l'a faite effacer.  Sans savoir que c'était Banksy qui l'avait réalisée...

     

    Histoire d'une œuvre de Banksy détruite par erreur

     

    En effet l'artiste y représente un groupe de pigeons qui manifestent devant une hirondelle avec des pancartes déclarant :

    “Les migrants ne sont pas les bienvenus”, “Retourne en Afrique” et “Laissez-nous nos vers de terre”

     

    Ce n'est rien de dire que cette municipalité a manqué d'humour et a regretté son geste, mais trop tard.

    "Après avoir reconnu leur erreur, les services de la mairie ont invité Banksy “à revenir à Clacton pour peindre une autre œuvre murale, réalisant trop tard les bénéfices en termes de tourisme d’avoir un Banksy dans la ville”, poursuit le journal, qui note que la valeur de ce graffiti effacé  était estimée à 400 000 livres (511 000 euros). Plusieurs œuvres de l’artiste ont déjà été détachées de leur support, et vendues plusieurs centaines de milliers d’euros." The Daily Telegraph. cité par Courrierinternational

     

    J'ai trouvé cet article lors de mes recherches pour le tableau du samedi, dont le thème est cette semaine, les oiseaux migrateurs.  Cette œuvre de Banksy va bien au delà de la simple représentation d'oiseaux.  Et son histoire est elle aussi exemplaire, j'ai donc choisi de la présenter hors challenge.

     

     


    11 commentaires
  • Pour l'exposition 2018 avec le collectif PHOTO726, sur le thème "A la manière de", j'avais choisi, le Pop Art  et j'avais trituré mes photos pour les faire correspondre à l'esprit de ce courant, qu'en fait, au départ, je connaissais mal. J'ai été attirée par les œuvres très colorées que le Pop Art a pu générer, et notamment par celles d'Ivan Messac,  

     

    Les trains d'Ivan Messac

     

    Les trains d'Ivan Messac

    C'est à cette série que je m'étais référée pour mon train de la salle de spectacles de Portes lès Valence (voir ICI et ICI). Bien sûr mon rendu est totalement différent. J'avais cherché la couleur avant tout.

    Comme vous l'avez compris, Ivan Messac est un peintre contemporain, il a même mon âge, dire s'il est jeune sarcastic.  Peintre et sculpteur français dont on rattache l’œuvre à la nouvelle figuration, la figuration narrative - espèce de grand fourre-tout. Il peint depuis 1967 et a participé à de nombreux évènements collectifs et a commencé à exposer personnellement dans les années 70. Dès 1983, il passe progressivement à la sculpture.

     En ce début de re-confinement, je vous offre une grande bouffée de couleurs.

    Ivan Messac : son site

    sur Wikipedia

    ---------------------------------------------

    La promenade du dimanche de Carl Spitzweg

    Le samedi,on présente un tableau en quelques mots en disant pourquoi il nous plaît ou nous émeut, ou nous trouble. Et voila.
    Vous n'avez pas fait les beaux arts ? moi non plus, on parle d'émotions,deux mots sur le peintre, et on partage.

     en souvenir de Lady Marianne

     

     

     

    Vos participations :   Une belle variété cette semaine

     

    Amande Douce

    Covix

    Fab dessins

    Jazzy

    Kimkat

    Lilou

    Mireille 29

    Monica Breiz

    Pulsatilla

    Tortue

    Zazarambette

     

     Cendrine nous entraine dans l'ambiance d'Halloween

    Chimère Ecarlate

    Ma plume de fée dans Paris

     


    18 commentaires
  • Cette semaine, ainsi que la prochaine, Lilou nous a proposé de partir en train cette fois-ci, et je me suis fait plaisir en choisissant ce tableau de William Turner,

     

    Pluie, Vapeur et Vitesse - Le Grand Chemin de fer de l'Ouest  - Turner

    Turner - Rain, Steam and Speed -1844 - National Gallery file

     

    "Cette toile représente une locomotive passant sur un pont de chemin de fer enjambant la Tamise, à Maidenhead. Le pont, le Maidenhead Railway Bridge, considéré à l'époque comme une prouesse architecturale, a été construit entre 1837 et 1839 par le plus célèbre des ingénieurs de l'époque, Isambard Kingdom Brunel, et permettait à la Great Western Line de relier Londres à Bristol."

    La locomotive représentée était l'une des plus modernes de l'époque : la Firefly Class qui avait battu un record de vitesse en 1840 avec une vitesse de 80 km/h de vitesse moyenne. Les voyageurs sont assis sur des banquettes de voitures découvertes, donc c'est un train composé de wagons de troisième classe." Wikipedia

    On ne présente plus Joseph Mallord William Turner (1775-1851), ni son œuvre qui a représenté un vrai tournant dans l'art du XIXe siècle. Ce tableau montre son attachement à la modernité et à ce qui, à l'époque, représentait le progrès technique. On peut voir sur la toile l'opposition de deux mondes, qui cohabitent encore, le monde tranquille, agricole et calme, à celui de la vitesse, un peu monstrueux tout de même avec cette locomotive sombre. Lequel de ces deux monde va l'emporter ? Nous le savons aujourd'hui, un peu à nos dépends, mais alors le progrès était vécu comme un espoir. 

    J'avais fait un autre choix, merci à Monsieur Pascal THEVENET, historien de l'Art, qui, lors de sa conférence d'hier sur la période romantique, nous a présenté cette toile. (*). Je m'en suis alors voulu de ne pas avoir pensé à Turner, et à ce tableau en particulier, si bien représentatif de cette période charnière où le chemin de fer est arrivé et a peu à peu modifié nos modes de vie et nos paysages.

     

     

    (*) Cycle de conférences sur le thème "La ligne brisée de l'art occidental, de la Renaissance à nos jours" organisé par l'Association des "Amis du musée" de Valence et l'Université Populaire de Valence ICI

     

    ---------------------------------------------

    La promenade du dimanche de Carl Spitzweg

    Le samedi,on présente un tableau en quelques mots en disant pourquoi il nous plaît ou nous émeut, ou nous trouble. Et voila.
    Vous n'avez pas fait les beaux arts ? moi non plus, on parle d'émotions,deux mots sur le peintre, et on partage.

     en souvenir de Lady Marianne

     

     

     

    Vos participations :  

    Amande Douce

    Chimère Ecarlate

    Covix

    Jazzy

    Ma plume de fee dans Paris

    Mireille 29

    Monica Breiz

    Pulsatilla

    Tortue

    Zazarambette

       J'espère n'avoir oublié personne et bonne fin de semaine à tous et toutes.


    28 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique