• Les haleurs - Jules Adler

     

    Sur le thème des métiers disparus, ou presque disparus, j'étais partie vers les blanchisseuses et autres repasseuses, jusqu'à ce que je tombe sur un tableau du peintre russe Ilia Répine, les bateliers de la Volga, qui montre le travail difficile des haleurs, chargés de remonter les bateaux le long des fleuves. Et j'ai trouvé un équivalent français,

     

    Les hâleurs - Jules Adler

    Jules Adler - Les Haleurs, 1904, Luxeuil-les-Bains, musée de la Tour des Échevins - La Tribune de l'Art

     

    Là où c'était possible, on avait remplacé les hommes par des chevaux, pour un travail éreintant et sans doute mal payé. Je ne pensais pas trouver un témoignage de la survivance de ce labeur au début du XXe siècle. 

    On peut voir encore de nos jours des chemins de halage, des plots où l'on attachait les bateaux, mais depuis l'arrivée de la traction à moteur, ce sont des embarcations qui se sont chargées du remorquage.

    Jules Adler, (1865-1952) est un peintre naturaliste français, surnommé le peintre des humbles. Il a montré la société industrielle, ses paysages et les hommes. Les ouvriers qui vont au travail, qui travaillent, ou se détendent après la journée de travail. Et même la soupe populaire, les manifestations, mais aussi les communions, le marchand de journaux...

     Sur Wikipedia

    La chanson des bateliers de la Volga sur Youtube (Merci Pestoune)

    Les haleurs - Jules Adler

    En souvenir de Lady Marianne qui portait ce challenge nous continuons à parler de peinture tous les samedis.

    Le samedi,on présente un tableau en quelques mots en disant pourquoi il nous plaît ou nous émeut, ou nous trouble. Deux mots sur le peintre, et on partage. Et voilà ! 

     

     

     

    Vos participations -

     Amande Douce

    Annick SB

    Annie du Chemin

    Chimère Écarlate

    Jacou   

    Jazzy

    Kimcat

    Lilou

    Ma plume de fée dans Paris

    Mireille 29

    Monica Breiz 

    Pulsatilla

    Tortue

    Zazarambette

     

    « Le chat de gouttière Les métiers disparus - petit intermède »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 6 Mars à 08:34

    Une très belle trouvaille, voici la mienne Fardoise

    https://zazarambette.fr/tableau-du-samedi-11/

    Bises et bon samedi

    2
    Samedi 6 Mars à 08:35

    ah oui   les bateleurs 

     bien sur trés vieux métiers  ,

    chez nous ils avaient des chevaux de traits pour hâler les bateaux  jusqu 'au port 

     et il rste toujours le chemin de  halage le long de la riviére 

     

     

     bonne journée  Fardoise 

     bises 

      • Samedi 6 Mars à 16:09

        On a du employer les chevaux assez longtemps, sur les petits chemins de halage. Il y a une poésie là, que le travail des humains ne permet pas.

    4
    Samedi 6 Mars à 08:48

    Une très bonne idée, j'ai adoré chercher pour ce thème!

    Mon article:http://detortuesenaiguilles.eklablog.com/le-tableau-du-samedi-a207060000

    Bonne journée

    Bisous

    5
    Samedi 6 Mars à 09:31

    Comme le dit  Minica  ici sur le hallage ce sont les chevaux qui tiraient les bateaux...

    j'ai pas pu résister à l'appel du RV malgré ma pause forcé.. 

    Les métiers disparus. John George Brown. - Au delà des cimes (eklablog.com).

    Bonne journée..Temps bien frais ce matin -0°..Bisous.

      • Samedi 6 Mars à 16:04

        Merci à toi, d'avoir participé malgré tout et j'espère que tu pourras aller mieux très bientôt. Bonne journée à toi aussi

    6
    Samedi 6 Mars à 09:45
    Lilousoleil

    Ma chère Fardoise ton thème est excellent. je ne te redis pas mes galères mais si par hasard je ne peux pas publier peux-tu me remplacer. 

    Très beau choix que ces haleurs .

    Ces hommes qui devaient avoir une force pour tirer ces péniches... 

    merci à toi 

    avec le sourire

      • Samedi 6 Mars à 15:06

        J'avais pris le relai tout à l'heure avant de sortir... J'espère que tes problèmes finiront par trouver une solution, à l'heure actuelle, cela semble trop énorme que l'on puisse encore avoir des problèmes de connexion, et pourtant !

    7
    Samedi 6 Mars à 10:20

    Ce n'était pas facile de représenter ces efforts  conjugués et l'artiste a réussi . Le fond d'usines enveloppées dans leurs fumées  contribue à cette impression de rudesse d'une existence vouée au travail physique mais les couleurs chaudes suggère une belle solidarité entre les haleurs .

    Bon week-end !

      • Samedi 6 Mars à 16:06

        C'est vrai que les couleurs sont là pour réchauffer l'ambiance et que le peintre a su restituer tout autant le dur effort des hommes et des femmes... que le paysage industriel, à une époque où la pollution a été à son maximum.

    8
    Samedi 6 Mars à 10:30

    Joli tableau!

    Pourquoi parler des hommes, sur le tableau il y a une femme et au moins un ado?

    Ce que je retiens de ce métier c'est le "travail d'équipe"!

    Difficile de se mesurer aux éléments, il fallait du courage!

    Bon samedi!

     

      • Samedi 6 Mars à 15:57

        Merci pour ton regard, oui il y a bien une femme et un enfant parmi les haleurs. Il faudrait passer au langage inclusif, mais j'ai du mal ^^ C'est vrai que c'est un vrai travail d'équipe et mieux valait tirer avec la même force, sinon attention au feu sous la corde.

    9
    Samedi 6 Mars à 12:32

    Quel dur travail ! C'est un très beau tableau yes . Giboulée a raison, il y a une femme enroulée dans ses châles et un jeune garçon. La composition est admirable et le mouvement très bien rendu.

    Un choix très original.

      • Samedi 6 Mars à 16:00

        C'est ce que j'ai lu à propos de cet artiste que l'on a vite fait plonger dans l'oubli des maitres de second ordre en le qualifiant de peintre des humbles. J'imagine que c'était mal venu à l'époque de la bourgeoisie triomphante, celle qui payait les peintres, de montrer la vie de ceux qui étaient nés du côté obscur (et ici cela prend un autre sens que celui de la célèbre saga de cinéma).

    10
    Samedi 6 Mars à 14:52

    Enfant, je les ai vu sur le canal, tirer en chantant.

    Merci Fardoise de nous faire souvenir de ceux et celles qui peinait plus que nous ne l'avons jamais fait et qui trouvait le moyen de chanter quand même, envers et contre tout et tous.

      • Samedi 6 Mars à 16:02

        Je ne me souviens pas d'en avoir vu, faute d'avoir habité la campagne.  Sur le Rhône il y avait des toueurs, gros bateaux pousseurs, et les chemins de halage existaient, mais dans des endroits où le fleuve se divisait et où il était donc moins violent. J'aime bien ce thème qui fait remonter nos souvenirs.

    11
    Samedi 6 Mars à 15:34

    Je savais que les chevaux effectuaient ce travail mais j'ignorais que certains hommes aussi remplissaient cette dure fonction . Un excellent choix avec Jules Adler  ce peintre franc - comtois dont plusieurs œuvres se trouvent au musée de Remiremont .

    Le tableau de Répine est lui aussi superbe ..

    Bon week - end 

    Bises 

     

      • Samedi 6 Mars à 16:08

        Le tableau de Repine est plus impressionnant et restitue d'avantage la dureté de ce labeur. Il fait penser à la célèbre chanson, qui faisait référence à des forçats il me semble. C'est vraiment un travail de forçats. 

    12
    Samedi 6 Mars à 17:40

    C'est un très beau tableau sur ce thème.

    Bisous Fardoise

    13
    Samedi 6 Mars à 17:58
    Annick SB

    On sent toute la force qu'il faut à ces hommes pour tirer une cargaison probablement très lourde ... très belle toile ! Merci !

    14
    Samedi 6 Mars à 21:05

    Super participation 

    Je ne connaissais pas ce tableau 

    Bon dimanche à toi

    Bises 

    15
    Lundi 8 Mars à 18:24

    Superbe oeuvre de Jules Adler. Elle dégage la même puissance que les bâtelier de la Volga. 

    A ma façon, j'illustre ce merveilleux tableau avec un grand classique de la chanson russe 

    https://www.youtube.com/watch?v=bhhsPqQh-CE

     

    Bonne soirée Fardoise 

      • Mardi 9 Mars à 10:30

        Merci pour le lien vers Youtube, du coup je l'ai noté dans l'article. J'avais la musique dans la tête en écrivant l'article.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :