•  

    Expo photo "A la manière de" Collectif 0726" Médiathèque de Guilherand

     

    Photographie choisie pour l'affiche "A la manière de Magritte"  par Michel Perrin

     

    A partir du 11 juillet et tout l'été, les membres du collectif photo

    regroupement de plusieurs clubs photo :

    • MJC du Grand Charran,  Valence
    • foyer culturel de Fontlauzier, Valence
    • atelier photo de la MJC de Guilherand

    proposent leurs clichés sur le thème "à la manière de". L"exposition est le fruit du travail d'une année, sur des pistes diverses, qui se rejoignent parfois, mais qui prouvent le grand potentiel de créativité des membres de ce collectif.

    Pour ma part j'exposerai une série de 4 photographies retravaillées à la manière des artistes du Pop Art,


    "Initié par des artistes américains dans les années 1960, le pop art
    se veut léger, coloré,  mais peut être aussi corrosif voire subversif. "

     

    Expo photo "A la manière de" Collectif 0726" Médiathèque de Guilherand 

     

     

     

     

     

    Fleurs  "popartisées" à ma manière

     

     

    *

    Le collectif exposera ensuite, ces photographies et/ou d'autres, toujours autour du même thème,

    à Valence - Salle des Clercs - du  18 au 24 octobre 2018

     

    *

     


    votre commentaire
  •  

     

    Vue de Pierrelongue - Drôme

    Acrylique 24x32

    D'après une photographie déjà ancienne.

    Pierrelongue et son église si caractéristique, voir ici sur Wikipedia

     

     


    votre commentaire
  • L'auteur, Norbert Schneider, a choisi cette période, de la fin du Moyen-Age à celle de la période "classique", comme celle où l'art du portrait se développe, se définit et où le "portrait" commence à se collectionner.

     

    "L'Art du Portrait" « Les plus grandes œuvres européennes - 1420-1670 »

    Jan van Eyck – les  époux Gionanni Arnolfini -Wikipedia

    Ce tableau peint sur bois en 1434 est très représentatif du nouvel engouement pour le portrait de la part de personnes privilégiées qui se font représenter dans une période importante de leur vie, ici leur mariage, ou/et, exposer leur "rang" social, ici deux riches marchands d'origine italienne établis à Bruges. La symbolique joue à plein, et même tout est symbole, de la manière dont elle relève son vêtement, jusqu'au chien en passant par tous les objets présents dans le tableau. 

    Ce ne sont donc plus uniquement les "personnalités" religieuses ou politiques qui sont représentées, mais aussi des particuliers qui désirent laisser une trace de leur réussite. Le désir de ressemblance qui s'insinue correspond à cet individualisme refoulé depuis l’Antiquité. Au Moyen-Age, les "portraits" n'étaient pas forcément peints du vivant de la personne. A Rome ils s’inscrivaient dans la représentation d'une lignée et pouvaient dont être interchangeables.

     

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •  

     

    Fleurs

    Anémones et autres fleurs

    Avril 2018


    2 commentaires
  •  

     

    Salon de Printemps à la salle des Clercs de Valence

     

    Comme chaque année je participe avec quelques unes de mes peintures récentes

     

     


    votre commentaire