•  

    Voeux pour 2019

    J'ai choisi cet oiseau qui était venu sur ma terrasse

    pour porter mes vœux en cette nouvelle année

    Mon premier vœu : que les oiseaux cessent de disparaitre

    car il est impossible d'imaginer un monde sans oiseaux

     


    votre commentaire
  •  

     

    Cités imaginaires

     

    L'un des collages d'une série sur un thème qui me suit,

    de la gravure(noms de villes) en passant par l'aquarelle,

    les deux sont conjugués ici,

    en parcelles.


    votre commentaire
  •  

    Souvenir d'un départ professionnel, l'une de mes nombreuses mutations,

    pour revenir à mon point de départ ?

    Et lorsque j'y suis revenue

    je suis partie ailleurs...

    Cette statue m'a été offerte par mes collègues d'alors,

    depuis elle m'accompagne dans chacune des mes pérégrinations.

    Je l'aime toujours autant.

     


    votre commentaire
  • Dernier essai de nature morte, à la manière des compositions de Cézanne,

     

    "A la manière de" une suite à l'expo : la Nature Morte - A la manière de Cezanne

    C'est là que je me suis arrêtée dans la série car je n'ai réussi à capter ni l'esprit, ni la lettre.

     

    Je n'ai pas cherché à reprendre une composition plus qu'une autre, pour mémoire, l'une de ces compositions, juste pour montrer qu'il n'est pas facile de reproduire l'atmosphère de Cézanne,

    "A la manière de" une suite à l'expo : la Nature Morte - A la manière de Cezanne

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les deux autres natures mortes que j'ai essayé de reproduire dans l'esprit de l'artiste,

    1) les asperges de Manet

    2) les objets de Morandi

     

    J'aurais voulu reprendre "le dessert de gaufrettes" de Baugin

    "A la manière de" une suite à l'expo : la Nature Morte - A la manière de Cezanne

    Alain Corneau en avait déjà très bien restitué l'esprit dans "Tous les Matins du Monde"

    "A la manière de" une suite à l'expo : la Nature Morte - A la manière de Cezanne

    Mais ce n'est pas ce qui m'a dissuadée, c'est le fait que je n'ai pas les éléments pour reconstituer cette nature morte, et surtout la bouteille paillée.

    A travers les exemples que j'avais choisis, il s'agissait de retracer une partie de l'histoire de la Nature Morte, héritée des "Vanités", avec des artistes qui l'ont tout particulièrement illustrée et l'ont fait même bouger.

     


    2 commentaires
  • Dans un reportage sur le nu en photographie, "Stupéfiant", l'émission d'Antenne 2,  a permis de découvrir des clichés, mal connus, il me semble, que des peintres ont utilisés pour réaliser des toiles, parfois très connues, elles. 

    Parmi eux, Gustave Courbet, a eu recours à plusieurs photographies des modèles, notamment pour sa série des "sources",

     

    Lorsque les peintes utilisaient la photographie

    Musée d'Orsay

    Il est possible de trouver ces premières photographies de nu, notamment sur un site didactique de l'académie de Grenoble,

    Lorsque les peintres utilisaient la photographie

    à gauche la photographie et à droite le tableau de Gustave Courbet,

    Elles sont visibles dans le reportage, aussi longtemps qu'il sera posté :

    https://www.france.tv/france-2/stupefiant/stupefiant-saison-3/814131-brigade-du-stup-les-premiers-nus-photographiques.html

    La raison du recours à la photographie serait l'économie, un modèle coûte cher et les heures de pose longues...

    Il y est révélé aussi, que très tôt les photographies ont été retouchées, et Gustave Courbet, a lui, au contraire, rendu leurs formes à ses modèles, ses baigneuses ne les cachent pas

    L'invention de la photographie a provoqué un vrai bouleversement dans le monde artistique, jusqu'à diviser les artistes en deux camps opposés, ceux qui s'en méfiaient, Ingres, Puvis de Chavannes ; et ceux, comme Gustave Courbet, Edgar Degas, qui, au contraire, ont utilisé la photographie.

    Lire la suite...


    votre commentaire