• De plus en plus d'ouvrages explorent la richesse des manuscrits médiévaux sur des thèmes précis. Ce petit livre fait la part belle aux chats, avec le mérite de montrer qu'ils sont loin d'être des oubliés. Cet animal de compagnie est  bel et bien là, dans les marges le plus souvent, mais quelquefois aussi dans l'enluminure elle-même. Bien sûr c'est le chasseur de souris qui est le plus représenté, mais aussi l'animal joueur, le chat à sa toilette... Et quelquefois, peu souvent semble-t-il, les représentations sont plus symboliques et le chat devenir un animal  "diabolique" 

    J'ai choisi ces deux chats en ombres chinoises pour illustrer le bas d'une carte:

    "Chats du Moyen-Age" - Kathleen Walker-Meikle - Bristish Library 2011 - Traduit par Laurent Bury - Société d'édition Les Belles Lettres 2013.


    2 commentaires
  • "Fatale", est un film de Louis Malle. Juliette Binoche est  cette femme fatale pour qui Jeremy Irons perd la raison.

     Fatale

    Nouvelle Ève, femme vivante, mais libérée et paire comme Lilith, elle ouvre l'urne de Pandore et le savoir anéantit l'homme. L'homme qui n'aime pas se reconnaître en ses faiblesses que la fatalité lui renvoie. Et c'est la chute, la fuite sans fin pour la femme, l'enfermement dans l'enfer.

     Eve la blonde, la blanche, n'en finit plus de tenter l'homme :

    Fatale 1

    Lilith la rousse l'ensorcelle par ses sortilèges,

    Fatale 2

    Qu'elle s'appelle Lolita, Loulou,

    Fatale3

    ou tout simplement Lilith,

    Fatale  4

    c'est bien le même mythe de la femme qui se perd en perdant l'homme.

    Quelle femme peut prétendre être deux : l'épouse,  la blanche (la pure) et la femme de l'ombre (la tentatrice, la femme serpent)  ? 5

    ___________________________________________

    1.   l'Ève d'Autun – belle effrontée pour une église romane.
    2. Lilitu – démon femelle Sumérien
      Pour le détail des mythes qui enferment l'image de la femme dans un rôle plutôt démoniaque vous pouvez consulter Wikipédia, basique, mais clair sur un sujet qui est loin de l'être. La mode du démoniaque est toujours d'actualité, il vous suffit de taper « Lilith » et vous serez convaincus.
    3.  Louise Brooks dans « Loulou » de Pabst
    4. Jean Seberg dans « Lilith » de Robert Rossen
    5. La chanteuse française Eve Angeli pensait pouvoir être cette femme là et devait incarner Lilith au cinéma dans le film homonyme de Jacques Beynet. La sortie était prévue en 2009. C'est surtout le démon femelle que l'on retrouve dans les personnages de Lilith de diverses fictions telles Supernatural ou True Blood.

    NB ; article repris depuis "Encrer le Monde"


    4 commentaires
  • Copie libre d'un original extrait d'un évangéliaire romain conservé à la bibliothèque d'Avignon:

    D''un évangéliaire romain

    Manuscrit du XIVème siècle, de l'époque de la papauté d'Avignon.

    NB, ce même manuscrit, mais une autre enluminure, avait été choisi par la Ville pour la commémoration du 700e anniversaire de l'arrivée des Papes en Avignon, en 2009.

    Dans la base de données du Ministère de la Culture : http://www.enluminures.culture.fr/documentation/enlumine/fr/ - choisir "recherche guidée" pour entrer dans l'annuaire des bibliothèques.

     


    votre commentaire
  • Le célèbre musée d'Amsterdam est resté fermé pour travaux pendant plus 9 ans, c'est long.  Je l'ai connu avant, gageons que cela en valait la peine; il parait que c'est aujourd'hui l'un des plus beaux musées du monde et restera ouvert tous les jours de l'année.  Pour annoncer la réouverture, en avril 2013, une vidéo a circulé, ici :

    http://www.youtube.com/watch?v=a6W2ZMpsxhg

    On a reconnu l'œuvre ainsi restituée en direct, celle qui est connue sous le titre de "la Ronde de nuit":

    Ouverture en fanfare pour le "nouveau Rijksmuseum"

    sans doute le tableau le plus connu des collections du musée, à part peut-être la "laitière" de Vermeer, mais pour d'autres raisons. "La Compagnie de Frans Banning Cocq et Willem van Ruytenburch" a été immortalisée par Rembrandt au XVIIème siècle. Ce n'est pas le seul tableau, dans le musée, qui représente une compagnie de milice. Il s'agissait d'un thème prisé à l'époque : se faire immortaliser par les plus grands peintres de son temps.  Et lorsqu'on visite le musée, on peut donc comparer avec d'autres œuvres moins majeures et voir à quel point la proposition de Rembrandt est originale, pas seulement par sa taille.

    Comme d'autre œuvres célébrissimes, ce tableau a subi des aléas, il a été réduit dès 1715 :

    Ouverture en fanfare pour le "nouveau Rijksmuseum"sur Wikipedia toujours

    et des tentatives de vandalisme, attaques au couteau et à l'acide. Très assombri par le vieillissement du vernis, il a été restauré en 1947. NB : on peut voir à la National Gallery de Londres une copie réalisée avant le découpage  par Gerrit Lundens.

    Le Rijksmuseum ici : https://www.rijksmuseum.nl/en


    votre commentaire
  • Comme il existe un pouvoir des mots, voir mon premier article sur ce blog, ICI, il existe un pouvoir des images, plus fort encore sans doute.

    Ainsi les illustrations d'un livre pour enfants que j'ai reçu en cadeau alors que j'étais encore à l'école primaire - et que j'ai toujours - m'ont fait à jamais entrer dans l'histoire et la mythologie de la Grèce antique. Ce livre c'est l'Iliade et l'Odyssée,

    Le pouvoir des images

    Je suis ainsi entrée de plein pied dans l'univers des Dieux et Déesses de l'Olympe et l'histoire des héros grecs, avec un faible pour Achille, l'indomptable :

    Le pouvoir des images

    et déjà, j'éprouvais moins d'intérêt pour l'épisode du cheval puis les pérégrinations d'Ulysse.

    Le pouvoir des images

    Et c'est bien grâce aux illustrations à la fois respectueuses et originales que j'ai pu ainsi entrer dans cet univers. Les mots et le récit sont venus ensuite.  Il faut dire que l'édition pour enfants est d'une très grande richesse, cela ne s'est pas du tout infirmé depuis, bien au contraire, et d'une très grande qualité, elle est loin d'avoir la reconnaissance qu'elle mérite. Je ne peux que souhaiter aux enfants d'aujourd'hui d'aussi belles rencontres avec des livres.


    2 commentaires