•  

    Bien sûr cette année nous avons l'impression de passer à côté du printemps, confinés dans nos appartements et nos maisons. Mais il est pourtant bien là, comme chaque année, et avec lui l'espoir d'un mieux, la vie revient, les plantes bourgeonnent et fleurissent, les insectes et les oiseaux, que nous entendons mieux ces jours ci, reviennent eux aussi,

     

    Le printemps s'invite pour le tableau du samedi des 4 et 11 avril 2020

     

    Alors je propose pour les deux samedis à venir, et peut-être la fin du confinement :

    "Vive la vie et vive le vent, et vive le printemps."

    pour reprendre Michel Fugain. 

     

     

    Le printemps s'invite pour le tableau du samedi des 4 et 11 avril 2020

    Le samedi,on présente un tableau en quelques mots en disant  pourquoi il nous plaît ou nous émeut, ou nous trouble. Et voila.
    Vous n'avez pas fait les beaux arts ? moi non plus, on parle d'émotions,
    deux mots sur le peintre, et on partage.

     en souvenir de Lady Marianne

     

     

    Les 4 et 11 avril nous célèbrerons le printemps et la fête de la vie

    Toutes vos participations sur le blog de Lilou Lilou Soleil

     

     


    8 commentaires
  •  

     

    C'était mieux avant : la montagne au XIXe siècle

    Caspar David Friedrich, Le Voyageur devant une mer de brouillard, 1818

     

    Oui la montagne c'était mieux avant, à l'époque peu de monde sur les sommets, et on y montait en redingote. Aujourd'hui il y a même des embouteillages sur le toit du Monde, les glaciers reculent...

     

    Caspar David Friedrich se singularise au XIXe siècle par ses compositions, comme ici le personnage de dos qui contemple le paysage.

    "Friedrich s’inscrit dans le romantisme allemand : il peint une nature grandiose, sublime, inquiétante, dont les forces dépassent l’homme et révèlent son caractère tourmenté. Brumes, tempêtes, éperons rocheux et gouffres sont autant de sujets métaphysiques. Le personnage vu de dos intervient alors dans le tableau comme un relais privilégié du spectateur. Il agit dans deux sens exactement opposés : dans l’un, il projette le spectateur dans l’image et le met à la place du personnage ; dans l’autre, il le sépare irrémédiablement du paysage puisque le point de vue du spectateur est déjà occupé. La figure de dos rejoint alors un questionnement très contemporain : celui de la place du spectateur."

    "C’était mieux maintenant : Elina Brotherus et le personnage vu de dos" By Bruno Dubreuil Oct 14, 2014

     

    Pour le tableau du samedi que Lady Marianne nous proposait chaque semaine et que nous poursuivons en souvenir de son dynamisme et son investissement, sur le thème cette semaine encore "c'était mieux avant"

    Le samedi,on présente un tableau en quelques mots en disant  pourquoi il nous plaît ou nous émeut, ou nous trouble. Et voila.
    Vous n'avez pas fait les beaux arts ? moi non plus, on parle d'émotions,
    deux mots sur le peintre, et on partage

     

     

     

    Toutes vos participations sur le blog de Lilou, LILOU SOLEIL


    12 commentaires
  •  

    Confinée

     

    Éloïse, une minette que j'ai eu il y a longtemps et qui était très timide. Ici elle est chez mes parents, je l'emmenais en vacances, et elle aimait bien se cacher. 

    Heureusement les animaux ne peuvent pas être contaminés et ils sont une compagnie indispensable lorsqu'on est seul...

    ALORS MERCI NE LES ABANDONNEZ PAS

     

    Pour le clic clac du vendredi sur le blog de Tortue,

    Le Clic Clac , c'est une photo publiée le vendredi pourvu qu'elle soit rigolote, insolite, amusante, poétique, anodine...

     

    Restez chez vous et protégez vous


    14 commentaires
  •  

    Le thème "c'était mieux avant", à part pour les vieux ronchons, ou plutôt surtout pour eux(*), est relié à l'idéalisation du passé et tous les mythes sur le paradis perdu... perdu souvent à cause d'une femme d'ailleurs. Et j'ai rapproché deux tableaux d'Odilon Redon, l'un de mes peintres préférés, qui a beaucoup évoqué les allégories, 

     

    Pour le tableau du samedi, le mythe du paradis perdu

     

    deux femmes dans leur nudité évoquent à gauche le printemps et à droite Pandore, celle par qui le malheur est arrivé dans la mythologie gréco-romaine.

    Odilon Redon - Le Printemps, 1883  Musée des Beaux-Arts Pouchkine, Moscou, Russie -

    http://benita-musee.blogspot.com/ ( n'ayant jamais vu l'original, j'ai choisi cette représentation, en espérant qu'elle est fidèle) 

    Pandore (1914), huile sur toile, New York, Metropolitan Museum of Art.

     

    Deux œuvres éloignées dans le temps mais font partie de celles qui sont lumineuses, colorées en douceur, et dégagent une vraie sensualité. On sait qu'Odilon Redon a su aussi produire des œuvres sombres, et même très sombres, notamment dans ses gravures. Ainsi, le printemps peut   symboliser cette idée de bien être, de ces temps que l'on peut regretter, en quelque sorte le paradis sur Terre ;  et Pandore, la femme qui dans son innocence a ouvert la boîte qui contenait tous les maux de la terre et les a laissés se répandre. 

    En plus de l'idéalisation et du mythe, certains considèrent aussi, qu'après cette période l'art a sombré dans le chaos de l'abstraction, et que d'une certaine manière les symbolistes, encore plus les impressionnistes, sont les derniers avec qui la peinture "c'était mieux avant." A moins que ce ne soit le début de la déconstruction ?

     

    (*) on peut leur conseiller le livre de Michel Serres "C'était mieux avant" et il répond non bien sûr.  http://www.lacauselitteraire.fr/c-etait-mieux-avant-michel-serres

     

    Pour le tableau du samedi :

    Le samedi,on présente un tableau en quelques mots en disant pourquoi il nous plaît ou nous émeut, ou nous trouble. Et voila.
    Vous n'avez pas fait les beaux arts ? moi non plus, on parle d'émotions,
    deux mots sur le peintre, et on partage.

    En souvenir de Lady Marianne qui a porté ce challenge sur son blog,

    retrouvez les autres propositions sur le blog de Lilou - Lilou Soleil

     


    11 commentaires
  •  

     

    une gloriette dans la forêt pour le clic clac du vendredi

     

    Livron mars 2018 - Mont Rôti

    En fait cette belle cage est située tout au bout d'un terrain d'une très belle ferme située sur le versant nord de la colline, de l'autre côté c'est la colline du Brézème en effet.

     

    Pour le clic clac du vendredi avec Tortue sur son blog,

    Le Clic Clac , c'est une photo publiée le vendredi pourvu qu'elle soit rigolote, insolite, amusante, poétique, anodine...

    Heureusement, si nous ne pouvons pas sortir faire des photos en ce moment, il nous reste nos archives.

    Protégez vous

     

     

     


    7 commentaires
  •  

     

    Un thème pour le tableau du samedi des 21 et 28 mars : "c'était mieux avant !"

     

    En ces périodes de confinement, nous avons le temps de chercher, et on peut penser effectivement que nous  étions mieux avant, avant que ce virus vienne nous compliquer la vie. Mais le thème est bien plus large, car c'est quelque chose que nous entendons souvent et cela s'applique à tout, au temps, à ce que nous mangeons, aux paysages qui ont changé... Bref, vous pouvez y mettre un peu tout ce que vous voulez. Pour moi, je n'ai pas encore d'idée, mais je pense que je vais trouver. En fait ce sont les gifs que je découvre qui me donnent des idées.

     

     

    Un thème pour le tableau du samedi des 21 et 28 mars : "c'était mieux avant !" 

    pour les 21 et 28 mars 2020 : "C'était mieux avant !"

     

    Le samedi, on présente un tableau en quelques mots en disant pourquoi il nous plaît ou nous émeut, ou nous trouble. Et voila.
    Vous n'avez pas fait les beaux arts ? moi non plus, on parle d'émotions, deux mots sur le peintre, et on partage.

    En souvenir de Lady Marianne

    Retrouvez toutes les participations sur le blog de lilou : Lilou soleil

     


    12 commentaires
  •  

    Tempête par Michèle Franck

     

    Une œuvre contemporaine qui rend l'effet et l'impression de la tempête. Michèle Franck découvre la peinture en 1980 et travaille en autodidacte. Intéressée surtout par le travail de la matière, elle utilise tous les média et supports. Par la couleur et une peinture gestuelle, elle recherche la spontanéité et l'expression des sentiments.

    http://www.frank-wiroth.lu

     

    Pour le tableau du samedi, sur le thème des tempêtes,

    Le samedi,on présente un tableau en quelques mots en disant pourquoi il nous plaît ou nous émeut, ou nous trouble. Et voila.
    Vous n'avez pas fait les beaux arts ? moi non plus, on parle d'émotions,
    deux mots sur le peintre, et on partage.

     en souvenir de Lady Marianne

     

     

    Toutes les participations sur le blog de Lilou, Lilou Soleil


    11 commentaires
  •  

    Le cerf du sculpteur Toros

     

    Dans son écrin de verdure, le cerf sculpté par Toros est dans son élément, au sein du parc du Bois des Naix, à Bourg de Péage.

    Les "naix" étaient des bassins de décantation pour le chanvre, que l'on mettait tremper pour fabriquer des cordages. 

     

    Pour le clic-clac du vendredi,

    Le Clic Clac , c'est une photo publiée le vendredi pourvu qu'elle soit rigolote, insolite, amusante, poétique, anodine..

    Sur le blog de Tortue

     


    6 commentaires