• Autre technique que j'ai essayée et beaucoup aimé pratiquer et diversifier, le crochetage de perles.

    Crochetage de perles

    Perles et fil nylon, ici de la même couleur que les perles.  Simple : on enfile toutes les perles, puis on crochète le fil nylon en laissant des boucles libres entre les perles. 

    Crochetage de perles

    Ici de simples rocailles en sautoir,

    Crochetage de perles

    mélange doré autour d'une perle centrale.

    Les combinaisons sont multiples.


    2 commentaires
  • Ce vers de Sapphô de Mytilène sert de titre à un ouvrage édité par "Poésie Gallimard" et que je viens de lire en édition de poche, emprunté à la médiathèque de Guilherand :

     

    "Quelqu'un plus tard se souviendra de nous" -  Poésies de femmes

     

     

    Poésies de femmes, et non poésie féminine, si tant est que ce concept existe comme le dit la préface. Il s'agit d'une « anthologie des quinze femmes poètes publiées » dans cette collection. Poèmes d'amour pour la plupart,  même si les femmes poètes n'ont pas limité là leur création, sans doute l'ont-elle mieux chanté ?

    L'ouvrage ne se veut pas non plus exhaustif, beaucoup de femmes n'y figurent pas. Par exemple la Comtesse de Die, une Trobairitz parmi tant d'autres, ou encore Christine de Pisan ; pour n'évoquer que le Moyen-Âge.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •  

    Aux couleurs de l'automne

     

    En exemple : Boucles d'oreilles en taille réelle, cliquer sur l'image pour agrandir, agates (si ma mémoire est bonne )au centre et autour rocailles japonaises.

     

    Pendentif en cours d'élaboration, cela permet de bien voir les fils, très fins, que l'on passe à l'aiguille, elle aussi très fine, à travers les perles. Aux rocailles japonaises s'ajoutent un cabochon central ainsi que des facettes et des toupies en cristal, de très petite taille :

     

    Aux couleurs de l'automne : le tissage de perles à l'aiguille

     

    Le pendentif terminé :

    Aux couleurs de l'automne : le tissage de perles à l'aiguille

     à peu près en taille réelle.


    2 commentaires
  • Promenade dans un jardin du Grand Siècle

     

    Ce petit opus proposé par les éditions de la B.N.F dans la collection "l’œil curieux" nous promène à travers les illustrations du peintre strasbourgeois, Johann Walter et dans le jardin extraordinaire de Jean de Nassau à Idstein.

    S'il était de petite taille, il reflétait pourtant l'engouement de l'époque pour la botanique, la découverte de variétés exotiques. Le peintre, notamment par ses gouaches sur vélin, nous offre des fleurs, des fruits et de très beaux oiseaux.

     

    Plus de détails : Florilège BNF

     

     


    votre commentaire
  • Le château musée de Tournon propose une rétrospective de l’œuvre de Marcel Gimond, enfant du pays, à travers des sculptures, dessins et photographies qui déroulent la carrière de l'artiste depuis les œuvres de jeunesse.

     

    Marcel Gimond "l'Art du Portrait"

    Si l'influence de ses deux principaux maîtres, Aristide Maillol et Auguste Renoir est perceptible, au fil de ces visages, il est évident que Marcel Gimond a cherché tout au long de sa carrière à fixer ce qu'il y avait de profondeur d'âme dans ses modèles, avec une légèreté empreinte de gravité, qui s'échappe des sourires discrets et des regards qui ne nous fixent pas et pourtant nous interpellent.

    Pour lui : « Ne faire que des têtes », c'est essayer de fixer « ce qu'il y a d'éternel dans chaque visage. » Exergue de l'exposition ICI

     

     

    Lire la suite...


    2 commentaires