• Le printemps précoce de cette année 2014 peut inciter à installer un potager sur son balcon.

    Un potager sur son balcon ?

    Chaque année je cultive quelques salades, ici feuilles de chêne et batavia, en pots pour la fête annuelle de l'association du quartier des Halles - voir ici. Tout le monde peut participer et ainsi, le temps d'une journée, faire reverdir la place Pie et la Place Saint Jean le Vieux.
    Mais, petit conseil, s'il s'agit de les consommer, ne pas attendre et cueillir les feuilles au fur et à mesure de la pousse, car ensuite, les salades ne sont pas très gouteuses, amères et surtout dures. Par contre, j'ai  des plantes aromatiques en pots, histoire d'avoir toujours sous la main un brin de persil, de la sauge, de la menthe... et en été du basilic. Mais pour ce qui est d'un vrai potager, qui demande par exemple plus d'eau, il faut étudier la question. J'ai trouvé des conseils sur le site de la mairie de Paris :http://blogs.paris.fr/casepasseaujardin/2014/03/03/un-potager-sur-mon-balcon/

    En ce qui concerne la fête de la Tour Saint Jean 2014, la date n'est pas encore arrêtée, rendez vous sur le blog de l'association pour plus d'informations en temps utile : http://aqdhalles-avignon.over-blog.com/ et voir les photographies des années écoulées.


    5 commentaires
  • Raisin de Noël

    Rien d'extraordinaire aujourd'hui à pouvoir mettre du raisin sur la table de Noël, on trouve de tout toute l'année. Mais il existe bien une tradition qui voulait que l'on conserve du raisin frais jusqu'aux fêtes de fin d'année et il fait même partie des treize desserts, tradition provençale sympathique, même si elle n'est pas très ancienne.

    Il ne s'agit pas de vendanges tardives, tradition liée à la vinification. La condition :  posséder une pièce fraiche, sombre et bien ventilée. Les grappes, cueillies à maturité, sont conservées suspendues et il faut enlever régulièrement les grains gâtés. Si l'on conserve le raisin sur la paille, il sèchera un peu et sera plus concentré en sucre.

    Raisin de Noël

    Je me souviens que ma grand-mère gardait du raisin pour Noël, ce que je ne pourrais pas faire, faute de vigne, et faute de lieu adapté.  Mais ce n'est pas pour autant que j'irais acheter du raisin frais pour maintenir une tradition agréable que s'il s'agit du raisin de sa propre vigne, non ?

    Joyeux Noël à tous !


    6 commentaires
  • Le samedi avant Noël, le 21 décembre cette année, Nyons fête l'olive piquée. L'olive, et l'huile qui en est extraite à froid, est la spécialité de la ville et bénéficie même d'une AOC. La tanche est une olive qui a un gros noyau, reste ridée et ne devient jamais totalement noire. Elle est récoltée après le gel.

    La fête de l'olive piquée

    Une photo prise à Avignon, au jardin des Doms, montre en premier plan une olive encore verte et en fond, floues, des olives qui ont foncé.

    L'olive de Nyons est amère et pour enlever cette amertume elle peut être piquée et salée pour être consommée rapidement. Sinon, elle est préparée dans la saumure pour être conservée plusieurs mois. On la trouve aussi au naturel et c'est ainsi que je l'achète, car je n'ai pas d'olivier sur ma terrasse. Pour lui enlever encore son amertume, avant de la consommer, je verse un peu d'huile d'olive, car elles ont souvent séché, et surtout j'ajoute un morceau d'écorce d'orange (non traitée bien sûr), une recette qui me vient de ma grand-mère.

    L'olive de Nyons

    L'ajout d'aromates, herbes ou autres, c'est selon le goût, moi je les préfère telles que.


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique