• Charogne

    Non je ne veux pas plagier Baudelaire

    simplement parler d'un petit cadavre que j'ai croisé alors que j'attendais le bus,

    Charogne

     

    Tu avais du être un chat, d'après la taille de tes restes,

    un peu de fourrure et des os mêlés aux graviers et aux brindilles.

    Oublié de tous, dédaigné,

    tel est le sort de tant de chats.

    Tu as eu l'imprudence et l'impudence de traverser une rue dangereuse,

    même pour les humains,

    une de ces 4 voies qui desservent les zones commerciales.

     J'ai si honte parfois d'appartenir à l'espèce humaine.

     

    « Petit détour par la Normandie de René Sautin "La femme qui lit" Pieter Janssens Elinga »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 11 Juillet à 16:58
    LADY MARIANNE

    émouvante photo--- on distingue la forme en effet-
    un beau texte pour accompagner-
    bonne fin de journée- bisous-

      • Samedi 13 Juillet à 15:08

        J'ai beaucoup hésité à publier cette photo, et je me suis dit que l’indifférence envers les animaux faisait partie de notre quotidien, et que peut-être, quelqu'un cherchait ce chat.

    2
    Samedi 13 Juillet à 17:42

    Je suis très émue... Tu t'en doutes.

    Pauvre petit chat qui a fini sa vie brutalement... et dans l'indifférence générale...

    Bises

      • Dimanche 14 Juillet à 15:25

        Je l'ai été aussi de le découvrir, et le suis toujours, j'ai du mal à effacer son image.

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :