• Traditions gourmandes

    Contrairement à toutes les illustrations de ce blog, certaines reproductions ne peuvent être agrandies par un clic de souris.

  • Le cake est l'un des gâteaux les plus faciles à réaliser, pourvu qu'on n'y mette pas de liquide...

    Ingrédients de base du cake sucré :

    • 250 gr de farine
    • 125 gr de beurre 
    • 125 gr de sucre
    • 3 œufs entiers 
    • 8 gr de levure ou de poudre à lever 
    • 1 pincée de sel

    Le cake - variante aux écorces d'oranges confites et éclats de chocolat

     

    Au lieu des  raisins ou des fruits confits j'incorpore des écorces d'orange confites, en petits morceaux et des éclats de chocolat noir.

    Préparation ...

    Lire la suite...


    4 commentaires
  •  

    Exercice de calligraphie pour un calendrier (*)  dédié à des recettes à base de plantes sauvages, 

    Sirop de sureau

     

    Le sureau est en fleurs en ce moment, c'est l'occasion de réaliser ce sirop, ou alors du vin de sureau...  Dommage, j'ai perdu la recette.

     

    Sirop de sureau - recette calligraphiée

    (*) réalisé en 2013 par les membres de l'atelier de calligraphie et d'enluminure d'Avignon

    Le site : http://www.lettres-en-chemin.fr/

    Écritures : onciale, rustica, gothique primitive classique.  D'après les manuscrits romans de Mont St Michel du XIe siècle

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    Etoiles en pain d'épice

     

    A partir d'une recette de "bredele"

    Ingrédients :

    • 350 gr de farine
    • 125 gr de sucre roux – j'ai pris du sucre de canne « commerce équitable »
    • 200 gr de miel – de préférence du miel de bruyère
    • 75 gr de beurre
    • 1 œuf
    • 1 cuillère à café d'épices – mélange à pain d'épice - j'ai pris du gingembre, de la cannelle et de la cardamome
    • 1 cuillère à café de cacao - omise cette année
    • 1 cuillère à café de poudre à lever – de préférence à la levure chimique
    • 1 cuillère à soupe de schnaps – à défaut toute autre eau de vie ou alcool fort – j'avais choisi du cognac
    • on peut ajouter 60 gr de poudre d'amande

    pour le glaçage :

    • 250 gr de sucre glace - +ou-  plus il y a de sucre glace plus le glaçage est épais et blanc
    • le jus d'un demi citron
    • 1 blanc d'oeuf

    Préparation :

    Dans une casserole faire fondre le beurre, ajouter le sucre et le miel, jusqu'à ce que le mélange soit homogène.  Laisser refroidir, puis ajouter à la farine dans laquelle on a incorporé les épices, la poudre à lever, la poudre d'amandes. Ensuite, l’œuf et l'alcool. Travailler puis laisser reposer une heure au moins au réfrigérateur.  

    Abaisser puis découper à l'aide d'emporte-pièces, selon les formes voulues. Déposer sur du papier cuisson et faire cuire à four à 180° 8 à 10 minutes.

    Laisser refroidir puis tremper dans le glaçage ci-dessus.

     

    Ce n'est pas une tradition de ma région, ni de mon enfance, mais j'adore les pains d'épices de Noël.

     

     


    votre commentaire
  • C'est la pleine période des coquelicots, et comme les températures ont beaucoup fraîchi, il est temps de goûter cette soupe, l'un des plats préférés de Louis XIV.

    La soupe de ponceau

    • Il faut :
    • 250 gr de feuilles de coquelicots et autant de jeunes pousses d'ortie ,
    • 3 pommes de terre
    • fromage de gruyère
    • pain aillé grillé
    • sel, poivre

    Récolter les coquelicots et l'ortie, les laver. Peler et couper en gros morceaux les pommes de terre que l'on met à cuire dans l'eau salée. Lorsqu'elles sont cuites ajouter la verdure, grossièrement hachée. Laisser bouillir deux à trois minutes avant de passer au presse purée. Assaisonner selon son goût et servir avec des croûtons aillés. On peut ajouter de la crème fraîche.

    D'après l'Herbier oublié - Éditions Plume de carotte.

     

     

     


    votre commentaire
  • Dans un article du 4 mars 2015, sur mon blog "Feuillets de Fardoise" j'évoque la violette des jardins

     

    Douceurs à la violette

    « La violette odorante s'utilise :  en confiserie, pour les bonbons à la violette élaborés à partir de fleurs fraîches cristallisées dans le sucre - ils sont une spécialité de Toulouse (*) ; en pâtisserie ; pour la confection de sirops ; en cuisine, dans les salades de fruits, farces de volailles et pâtés de viandes.

    Pour qu'elles aient du goût, il vaut mieux cueillir les fleurs à l'ombre, sans les queues, puis enlever toutes les parties vertes pour en retirer l'amertume.

    En infusion les pétales de violette séchés, jetés dans l'eau bouillante,et  infusés une quinzaine de minutes, soigneront les rhumes. »

     

    Lire la suite...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique