• Photographier

    Photographier

    Mon tout premier APN en 2005 - Toutes les photographies antérieures sont en argentique

    Contrairement à toutes les illustrations de ce blog, certaines reproductions ne peuvent être agrandies par un clic de souris.

  •  

    J'aurais pu aussi appeler cette photo "le chat calligraphe", mais en fait c'est bien se chauffer sous la lampe que Poudre a choisi, même si elle aime bien aussi se coucher sur les papiers.

     

    Le Clic Clac du vendredi , c'est une photo publiée le vendredi pourvu qu'elle soit rigolote, insolite, amusante, poétique, anodine...

    Sur le blog de Tortue

     

     


    3 commentaires
  •  

    Quand la nature reprend ses droits

     

    Hier, en Ardèche, une maison qui semble à l'abandon, en fait pas tout à fait, une partie de la maison seulement. L'arbre a trouvé sa place et sa voie, il sort tranquillement par la fenêtre.

    Sur un mur d'angle, ce sont des fleurs de la passion qui ont poussé,

    Quand la nature reprend ses droits - un arbre dans la maison

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Clin d’œil au "clic clac du vendredi", avec Tortue sur son blog

    Le Clic Clac , c'est une photo publiée le vendredi pourvu qu'elle soit rigolote, insolite, amusante, poétique, anodine...

     

     


    5 commentaires
  •  

    Photographier c'est une question de lumière, quelquefois il faut saisir un instant, une lumière particulière, j'ai choisi trois photographies d'une rose de soie, souvenir de l'artiste avignonnaise qui l'avait confectionnée, pétale par pétale, pour montrer l'importance de la lumière, surtout pour la restitution des couleurs.

    Première photo : lors de l’acquisition, j'ai fait une photo sans recherche

     

    Photographier : la rose de soie

    juste avec une bonne lumière, les couleurs sont réchauffées.

    Puis, j'ai pris deux photos de cette même rose avec deux lumières opposées,

    Photographier : la rose de soie

     

    la lumière du soleil couchant à gauche, presque violente, et celle, pâle du soir, c'est à dire pratiquement pas de lumière.

    Trois photos, trois lumières différentes, trois nuances.

    Telle que je l'ai posée, sur un coin d'étagère, dans un petit vase jaspé d'Apt, elle saisit la lumière à toute heure du jour. Il est possible qu'à force de lumière la rose ait un peu perdu de ses couleurs.

     

    PS : j'avais acheté plusieurs roses pour des cadeaux à mettre dans les assiettes, et j'avais fait des paquets avec un "beau" papier et des rubans, bien sûr, il a fallu que miss Poudre vienne inspecter.

    Photographier : la rose de soie

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

      Celle de la photo est à gauche, elle était destinée à ma maman et elle m'est revenue lorsque maman a déménagé et parce qu'elle n'accorde plus d'intérêt aux choses de son environnement.

    Photographier : la rose de soie  


    3 commentaires
  •  

    Milonga devant le Palais des Papes

    septembre 2012

    En fait  ce n'est pas si rare à Avignon que des séances de danse soient organisées devant le Palais des Papes, entre autres, pour les Avignonnais. J'habitais alors Avignon et j'ai pu ainsi immortaliser quelque unes de ces séances de danse. Je suppose pour les danseurs que ce doit avoir un petit côté fantastique de danser là, surtout le tango.

    Pour le photographe un défi de photographier des danseurs, en mouvement dont, à la tombée du jour, avec une lumière pas vraiment formidable.

    Un peu plus tard dans la soirée :

    Milonga devant le Palais des Papes

     

    La photo du vendredi pour le "clic-clac" chez Tortue :

    Milonga devant le Palais des Papes

    "une photo publiée le vendredi pourvu qu'elle soit rigolote, insolite, amusante, poétique, anodine..."

     

     


    8 commentaires
  •  

    Le choix de l'ange de vue : les roses trémières

     

    Les mêmes fleurs vues de face, et vues par transparence, un choix que je n'ai pas fait, j'ai tenté les deux. Le but premier de ces photos est de garder un souvenir de l'éphémère, des fleurs sur une terrasse, en plein soleil couchant, ce n'est pas simple. Ces roses trémières ont mis longtemps à fleurir, et ont duré à peine deux semaines... Et je ne sais pas si elles reviendront l'année prochaine. Mais j'en garde le souvenir ainsi.

    En fond : la colline de Crussol en reflet dans la vitre à gauche, en réel à droite, mais forcément surexposé - cela permet aussi de gommer des arrière plans non désirés, sans passer par un logiciel de retouche.


    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique