• "Intérieur" Philippe Delerm - Une plongée poétique dans l'oeuvre du peintre Wilhelm Hammershøi

     

    "Intérieur"  Philippe Delerm - Une plongée poétique dans l'oeuvre du peintre  Wilhelm Hammershøi

     

    J'aime bien découvrir, j'avais donc choisi ce petit opuscule à la Médiathèque de Guilherand et j'ai beaucoup aimé les textes que Philippe Delerm a écrit pour illustrer les peintures intimistes du peintre danois.  Ces histoires imaginées, brodées à partir des tableaux publiés ici en sépia, collent bien à l’atmosphère si particulière de l'artiste.

     

    "Intérieur"  Philippe Delerm - Une plongée poétique dans l'oeuvre du peintre  Wilhelm Hammershøi

     

     

    Comme le hasard fait parfois bien les choses j'ai vu que le musée Jacquemart de Paris propose une rétrospective du maître Danois jusqu'au 22 juillet 2019 :

     

    "Intérieur"  Philippe Delerm - Une plongée poétique dans l'oeuvre du peintre  Wilhelm Hammershøi

    https://www.musee-jacquemart-andre.com/fr/hammershoi-maitre-peinture-danoise

    « Les tableaux exposés évoquent l’ensemble de l'oeuvre d’Hammershøi et son atmosphère profonde et mystérieuse. Peu sociable et taciturne, Hammershøi a passé sa vie entière dans un cercle restreint qu’il n’a eu de cesse de représenter : ses modèles sont sa mère, sa soeur, son frère, son beaufrère et quelques amis proches. Ses oeuvres représentent également Ida, son épouse, que l’on retrouve souvent de dos, dans nombre des intérieurs qui l’ont rendu célèbre. »

     

     

    « Le tableau du samedi - bonus : "Les Dames Cholmondeley"La chapelle dans les vignes »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 19 Mars à 16:39
    lady marianne

    Peu sociable -- ouf il s'est tout même marié--
    il sortait peu du cercle familial !
    j'aime bien la femme de dos même si ce n'est pas gai-
    un billet interressant- bravo-
    bisous

      • Mardi 19 Mars à 16:48

        J'aime bien aussi ses femmes de dos, enfin "sa" femme si l'on en croit la présentation.

        J'avais bien aimé la démarche de Philippe Delerm d'éclairer un peu ces toiles,

        empreintes de mélancolie pour ne pas dire effectivement de tristesse.

        J'ai bien aimé le livre, mais je ne pense pas aller à Paris pour voir l'expo... ^^

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :