• L'anorexie comme signe extérieur de richesse

    Afficher son anorexie, la revendiquer, est aujourd'hui un signe extérieur de richesse comme afficher sa cellulite a pu l'être à l'époque où Rubens peignait cette Vénus séduisant Adonis.

    L'anorexie comme signe extérieur de richesse

    Nous vivons aujourd’hui 'hui, dans les pays nantis, sous le diktat d'une "esthétique formatée dans la minceur." L'obésité, avant même d'être considérée comme une maladie, est vue comme un signe extérieur de pauvreté.

    Revendiquer ses rondeurs serait-il devenu, comme le prétend l'artiste russe Olga Tobreluts « un synonyme de liberté » ? (*)

    Alors laissons les « people » extérioriser leur anorexie et leur maigreur et posons nous la question de notre propre identité.

    (*) Citations in « Art Actuel » Le magazine des Arts Contemporains; n°54 - Image in Wikipedia.

    Cet article faisait partie d'une série consacrée au fléau que constitue l'anorexie - je rappelle qu'elle tue et fait des dégats irréversibles - que j'avais écrits dans "Encrer le Monde" et que j'ai supprimés aujourd'hui. En effet, loin de poser des questions, cela ne fait que contribuer à ce qui est malheureusement un vrai phénomène de mode et un problème de société.

    « Ibrahim Shahda 1929 - 1991Avec la gothique textura quadrata »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 7 Février 2014 à 11:33

    Bonjour Fardoise, il est vrai que si tu regardes exclusivement dans le monde de la mode, ou des accros à la mode, l'anorexie est volontaire afin de correspondre à cette vision moderne de l'idéal féminin, mais ce n'est pas toujours le cas, c'est bien souvent une maladie psychologique.
    Et les temps changent comme tu le fais remarquer, autrefois l'obésité était un signe de santé et de richesse, la maigreur un signe de pauvreté et de maladie, maintenant c'est le contraire.
    Jusqu'à ce que la roue tourne encore.

    2
    Vendredi 7 Février 2014 à 12:21

    Mon article en effet est un peu schématique. Certes l'anorexie est d'abord une maladie, mais ce que je cherchais à dénoncer, notamment dans les articles que j'ai supprimés, c'était son exploitation par la mode et justement comme signe extérieur de richesse. Je considère que c'est criminel de faire l'apologie de l'anorexie.

    3
    Vendredi 7 Février 2014 à 12:32

    Et tu as bien raison! Mais je crois que beaucoup en prennent conscience depuis quelque temps.

    4
    Vendredi 7 Février 2014 à 14:25

     

     

                       

     

    Je suis confronté à cette épouvantable maladie.
    Je suis impuissant car sa victime "survit" à Toulon.
    Ce que j'ai appris c'est qu'il est impossible d'aider une victime qui ne veut pas l'être.
    Bonne journée, @mitié de Metz, Marc.

    Merci beaucoup. Le "beaucoup" car tu m'as déposé un formidable commentaire sous la nouvelle série sur les portes de Metz. Il est si rare qu'une personne qui passe me lire, fasse allusion à la variété de ce que je propose en partage : c'est pour moi, là, très précieux.

    A bientôt. 

    5
    Samedi 8 Février 2014 à 08:52

    Je suis désolée que ce fléau te touche personnellement. Pour mon commentaire, cela me semblait au contraire une évidence. Bonne journée à toi aussi.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :