• Sur les bancs de l'école

     

    Lorsque j'ai eu mon tout premier ordinateur, il y a plus de 10 ans, j'ai pris le temps de scanner toute ma vie en photographies (des centaines). Parmi elles, de mauvais clichés d'un endroit encore pire, de celui dont on n'ose même pas rêver dans les pires cauchemars - je ne me souvenais plus avoir pris la peine de les copier et de les conserver.

    Je vous présente l'établissement dans lequel j'ai eu la chance de débuter ma carrière de titulaire de l'Éducation Nationale, le collège de Juniville dans les Ardennes.(*)

    Sur les bancs de l'école

     

    Un établissement scolaire comme il en existe malheureusement des milliers, blocs de béton que l'on « décore » de quelques mosaïques et où l'on enferme la jeunesse loin des rêves et de la réalité. Une bien mauvaise façon de découvrir un métier, un moyen de vous en dégoûter à jamais. Le village n'était pas plus accueillant que le collège, encore moins dirais-je. Le pays, celui des betteraves et de leur boue gluante, des camps militaires et les chars d'assaut dans les rues le dimanche. La morne plaine, aucune distraction. Je n'y suis restée qu'un an, une éternité qui me hante encore.

    Je n'ai jamais aimé mon travail, alors que le stage effectué à Strasbourg m'avait un peu préparée, et surtout donné un peu de goût pour la gestion, la comptabilité, champs d'activités  à l'opposé de tout ce que j'aime. Je suis restée sur les bancs de l'école jusqu'à ma retraite, mais du mauvais côté, celui des paperassiers, loin, bien loin de toute pédagogie, et pourtant c'est pour cela que j'avais choisi l’Éducation Nationale. J'ai découvert qu'il y avait en son sein de multiples mondes qui ne faisaient que se frôler sans vraiment se croiser.

    Et pourtant, l'année passée à Juniville m'a fait un peu mieux comprendre Rimbaud, natif des Ardennes, et Verlaine qui y résida lorsqu'il fut surveillant, et oui !

    PS: Juniville se situe au départ de la route de Rimbaud et Verlaine

     

    « HumeursAvec la caroline »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Lundi 17 Août 2015 à 10:16

    Bonjour Fardoise, nous avons tous des regrets, l'essentiel est de ne pas avoir de remords.

    Je te souhaite une belle semaine, bises.

    2
    Lundi 17 Août 2015 à 19:32

    Plus que des regrets ce sont de très mauvais souvenirs qui hantent encore mes nuits. Je voulais simplement dire qu'une carrière qui débute mal se poursuit souvent mal aussi yes Sinon, c'est loin tout ça. Belle semaine à toi aussi.

    3
    Mardi 18 Août 2015 à 09:30
    ˉˉ│∩│ˉˉ

    Une photo sur des centaines... !

    Souhaitons que tu nous en montres beaucoup plus !

    yes

    Bises !

    4
    Vendredi 21 Août 2015 à 15:07

    Merci Michel, ta visite me fait plaisir. Je les montre les photographies... et pas seulement les miennes. De Juniville j'en ai peu, je n'avais pas envie d'immortaliser ce lieu, je le regrette à présent. Ne serait-ce que la maison de Verlaine qui est une belle demeure.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :