• Elizabeth Siddal, le modèle des peintres préraphaélites

     

    Elizabeth Siddal, le modèle des peintres préraphaélites

    John Everett Millais (1829–1896), Ophelia, vers 1851 (détail), image Wikimedia Commons

     

    Cette représentation d'Ophélie est comme prophétique du destin tragique d'Elizabeth Siddal, dite « Lizzie », qui se suicidera comme l’héroïne de Shakespeare,  à l'age de 32 ans.

    "Elizabeth Siddal, dite « Lizzie », naît à Londres le 25 juillet 1829. Elle développe un amour de la poésie très jeune, après avoir découvert un poème d'Alfred Tennyson sur un morceau de journal qui avait été utilisé pour envelopper une motte de beurre. C’est cette découverte qui la poussera à écrire ses propres poèmes. 

    Elle se fait remarquer par l'artiste britannique Walter Howell Deverell, qui s’empresse de relater sa rencontre avec la jeune femme à ses collègues préraphaélites Dante Gabriel Rossetti et William Holman Hunt."

    citation de barnebys.fr/ "La tragique histoire d’Elizabeth Siddal, premier modèle du monde de l’art"

    Lors des séances de pose pour le portrait d'Ophélie,  dans une eau devenue glacée, elle contracte une pneumonie qu'elle soignera avec du laudanum. C'est cette même drogue qui l'aidera à se suicider au cours de sa grossesse. Elle avait lié son destin à celui du peintre Rossetti qui a laissé de très beaux portraits d'elle,

     

    Elizabeth Siddal, le modèle des peintres préraphaélites

     

    Une silhouette élancée, des traits fins, de longs cheveux roux… elle avait tout pour  devenir l'égérie des peintres préraphaélites, un courant artistique que j'aime beaucoup et qui a promu un retour aux idéaux de la pré-Renaissance, aux tonalités claires, vives et chantantes des grands maîtres d'autrefois.

    Lorsque j'ai proposé le thème pour le tableau du samedi :

    La femme en peinture, modèle ou artiste ?

    je n'avais pas encore trouvé ce sujet, et j'ai eu l'heureuse surprise de tomber sur cet article qui me donne l'occasion de citer l'un de mes tableaux préféré, cette Ophélie noyée. Et le destin de cette femme m'a beaucoup émue. 

     

    Elizabeth Siddal, le modèle des peintres préraphaélites

    En souvenir de Lady Marianne qui portait ce challenge nous continuons à parler de peinture tous les samedi, pour voir quels sont les autres choix, rendez-vous sur le blog de Lilou.

    Le samedi,on présente un tableau en quelques mots en disant pourquoi il nous plaît ou nous émeut, ou nous trouble. Et voila.
    Vous n'avez pas fait les beaux arts ? moi non plus, on parle d'émotions,
    deux mots sur le peintre, et on partage.

    et ici, car il semble que Lilou est en voyage... : Amande,Cendrine, Chimère Ecarlate, Covix, kimkatMonica Breiz, Turtle

     

     

    « Les cardons - un légume d'hiverAnémones à la manière de Lartigue »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 1er Février à 09:56

    Une découverte pour moi, j'aime beaucoup!

    Bonne journée

    Chez moi:

    http://detortuesenaiguilles.eklablog.com/le-tableau-du-samedi-a180838984

    2
    Samedi 1er Février à 12:58
    Bonjour
    Je connaissait le thème de ce tableau
    Mais pas cette histoire je suis d autant plus émue par ce tableau car Ophélie était le nom de l un de mes bateaux et oui ,un tres bon bateau , que je n 'ai plus
    (Je pensais que
    c etait lilou soleil qui donnait le thème
    Donc je rectifirais des que possible)
    Kenavo Fardoise)
      • Samedi 1er Février à 13:01

        Notre arrangement est compliqué. En principe je donne le thème et lilou met en ligne les participations. Mais il semble que cette semaine elle soit partie en voyage... Il semble car je n'ai rien su. Un peu trop compliqué, je vais donc mettre les liens en attendant. intello

    3
    Samedi 1er Février à 13:32

    Ce tableau était dans mon livre de français (les célèbres Lagarde et Michard) et je l'ai souvent admiré, ignorant tout à l'époque des préraphaélites, il fait partie de mon chemin vers la peinture. C'est un bonheur de le revoir.

    Ma participation, je vois que tu l'as déjà publiée et je t'en remercie. C'est étonnant que Lilou ne t'ait pas prévenue de son absence, mais a vous deux vous vous en sortez bien pour remplacer notre regrettée Lady Marianne. Merci encore !

      • Samedi 1er Février à 14:29

        Oui, à plusieurs c'est toujours mieux.

    4
    Dimanche 2 Février à 15:00

    Un choix magnifique et très émouvant en effet.

    L'histoire de cette femme est poignante et nous plonge au coeur d'une époque qui avait ses ressentis, ses manières de voir et de penser.

    Le laudanum a tué tant de personnes... J'avais travaillé sur une série de petits flacons contenant du laudanum et c'était impressionnant d'étudier combien de souffrances furent associées à cette substance. Ces petits flacons magnifiques étaient porteurs de mort...

    Merci beaucoup pour ce partage et pour avoir pris les liens vers mes publications, c'est très gentil.

    Je te souhaite une belle journée de Chandeleur, je ne sais pas si tu manges des crêpes mais si c'est le cas, bonne dégustation!

    Amitiés

    Cendrine

      • Dimanche 2 Février à 16:15

        Merci et bonne Chandeleur à toi aussi... j'ai commencé hier soir smile

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :