• Autoportrait : Helene Schjerfbeck

    Lilou nous a proposé comme thème pour cette semaine, et la prochaine : les autoportraits

    "Des autoportraits oui mais de peintres femmes – Que des peintres femmes ! Et Il y a beaucoup d’artistes."

     Alors oui, elles sont nombreuses ces oubliées de l'histoire de l'Art, et nombreuses aussi a s'être représentées depuis Catharina van Hemessen en 1548, la première dont l'autoportrait nous soit parvenu. "histoire de l’autoportrait d’artiste femme"

     J'ai eu du mal à faire un choix et finalement j'ai choisi en fonction de mes goûts personnels et c'est l'un des autoportraits d' Helene Schjerfbeck que j'ai retenu :

     

    Autoportrait : Helene Schjerfbeck

     autoportrait Helene Schjerfbeck - 1912 - Finnish National Gallery Helsinki Finlande - Wikipédia

    Cet autoportrait m'a comme subjuguée, par la force du regard, sa modernité, les couleurs choisies.

    "Issue d’une famille d’origine suédoise, la petite Helene Schjerfbeck pratique les arts plastiques avec précocité et assiduité. Adolf von Becker, membre influent de la Société finlandaise des beaux-arts, autorise la fillette à s’inscrire dans son école de dessin en 1873. En ce XIXe siècle finissant, la Finlande place déjà les artistes des deux sexes sur un plan d’égalité. Nantie d’une bourse gouvernementale, la jeune fille fait ses premières armes en France, où elle se forme à l’académie parisienne Colarossi (1881-1884), avant de séjourner à Concarneau et à Pont-Aven, colonie artistique à la mode avant même la venue de Paul Gauguin, de Charles Laval et d’Émile Bernard en 1886.

    Son oscillation entre naturalisme et pleinairisme tend à disparaître en faveur d’une peinture linéaire, où l’à-plat de couleur pure remplit des arabesques décoratives. Mais, plus qu’aux Nabis, c’est à James Abbott McNeill Whistler (Ma mère, 1902) et à Édouard Manet (Jeunes filles lisant, 1907) que ses peintures, en particulier des portraits, silencieux et monumentaux, font songer." awarewomenartists.com

    D'autres autoportraits de l'artiste sont connus, dont l'un peint en 1895, permet de mesurer le chemin parcouru :

    Autoportrait :  Helene Schjerfbeck

     

     

     

     

     




     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Helene Schjerfbeck self-portrait 1895 - Wikipedia

     

    Même position, couleurs proches, toujours la présence du regard fort, mais le travail en à-plats apporte plus de force encore. 

    ---------------------------------------------------------------------

    Autoportrait :  Helene Schjerfbeck

     

    En souvenir de Lady Marianne qui portait ce challenge nous continuons à parler de peinture tous les samedis.

    Le samedi,on présente un tableau en quelques mots en disant pourquoi il nous plaît ou nous émeut, ou nous trouble. Deux mots sur le peintre, et on partage. Et voilà ! 

     

     

     

     

     

     Lilou a mis en ligne nos participations sur son blog Lilou Soleil

     

     

    « Tricoter pour les arbres 100 000 tulipes contre le cancer »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 3 Avril à 09:24

    Coucou Fardoise.

    Effectivement il y en a énormément et j'avais consulté dans mes recherches le lien indiqué.

    Bises et bon samedi

    2
    Samedi 3 Avril à 10:08

    Oui j'ai fait de nombreuses découvertes intéressantes, j'adore ces recherches!

    Bonnes fêtes

    Bisous

    3
    Samedi 3 Avril à 10:53

    un théme trés intéressant , je me  suis régalée à choisir une artiste peintre 

     je lis que cette artiste à séjournée à Pont Aven et Concarneau 

     elles aimaient la Bretagne   les artistes 

     et les deux tableaux sont trés  beaux  quelq regards 

     

     bonnes fêtes de Pâques pour toi 

     bises Fardoise

      • Samedi 3 Avril à 10:59

        Il y a quelque chose à Pont Aven qui a attiré et inspiré les artistes. C'est vrai que ce thème est passionnant, c'est très difficile de choisir.

    4
    Samedi 3 Avril à 11:29

    Ah oui il y en a effectivement beaucoup d'artistes peintres féminines qui se sont tournées vers l'autoportrait .

    Deux autoportraits qui nous parlent vraiment .

    Bon week - end de Pâques 

    Bises 

     

    5
    Samedi 3 Avril à 12:49

    Quelle modernité dans ce portrait.

    Comme mes camarades la recherche m'a passionnée.

    Bon weekend Fardoise

    6
    Samedi 3 Avril à 18:23

    Une belle découverte !

    Bisous Fardoise

    7
    Samedi 3 Avril à 19:06

    C'est une artiste d'une sensibilité incroyable à laquelle je m'étais intéressée il y a quelques années suite à une exposition de ses œuvres à Paris dont une amie, qui l'avait visitée,  m'avait parlé avec une grande émotion. J'en avais fait part aux amis du samedi du temps de Jean-Marie :

    http://amandedouce.eklablog.com/samedi-helene-schjerfbeck-a114064510

    Bravo pour ce choix magnifique.

      • Dimanche 4 Avril à 07:47

        Merci d'avoir rappelé cet article et cette exposition. Je pense que c'est à l'occasion de cette exposition que j'ai aussi pu découvrir l’œuvre de cette artiste et j'avais déjà écrit en commentaire que j'aime beaucoup ses autoportraits sans concession.

    8
    Dimanche 4 Avril à 18:16

     

    Je découvre cette artiste et je reste en arrêt devant la tension de ce visage et de ce regard ...

    Sur l'autoportrait antérieur de 17ans , il y avait déjà ce sérieux mais en 1912 ,s'y ajoute comme une pointe de tristesse ...

    Bonne soirée !

      • Vendredi 9 Avril à 09:10

        Une peinture plus dépouillée et l'effet du vieillissement et sans doute avec, le regard plus acéré.

    9
    Dimanche 4 Avril à 18:28

    Belle évolution entre ces deux autoportraits.. 

    Douce fêtes de Pâques Fardoise ..Bise..

    10
    Lundi 5 Avril à 07:50

    Très beau billet et quelle expression! Belle journée et merci pour ce beau partage!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :