• C'était mieux avant : la montagne au XIXe siècle

     

     

    C'était mieux avant : la montagne au XIXe siècle

    Caspar David Friedrich, Le Voyageur devant une mer de brouillard, 1818

     

    Oui la montagne c'était mieux avant, à l'époque peu de monde sur les sommets, et on y montait en redingote. Aujourd'hui il y a même des embouteillages sur le toit du Monde, les glaciers reculent...

     

    Caspar David Friedrich se singularise au XIXe siècle par ses compositions, comme ici le personnage de dos qui contemple le paysage.

    "Friedrich s’inscrit dans le romantisme allemand : il peint une nature grandiose, sublime, inquiétante, dont les forces dépassent l’homme et révèlent son caractère tourmenté. Brumes, tempêtes, éperons rocheux et gouffres sont autant de sujets métaphysiques. Le personnage vu de dos intervient alors dans le tableau comme un relais privilégié du spectateur. Il agit dans deux sens exactement opposés : dans l’un, il projette le spectateur dans l’image et le met à la place du personnage ; dans l’autre, il le sépare irrémédiablement du paysage puisque le point de vue du spectateur est déjà occupé. La figure de dos rejoint alors un questionnement très contemporain : celui de la place du spectateur."

    "C’était mieux maintenant : Elina Brotherus et le personnage vu de dos" By Bruno Dubreuil Oct 14, 2014

     

    Pour le tableau du samedi que Lady Marianne nous proposait chaque semaine et que nous poursuivons en souvenir de son dynamisme et son investissement, sur le thème cette semaine encore "c'était mieux avant"

    Le samedi,on présente un tableau en quelques mots en disant  pourquoi il nous plaît ou nous émeut, ou nous trouble. Et voila.
    Vous n'avez pas fait les beaux arts ? moi non plus, on parle d'émotions,
    deux mots sur le peintre, et on partage

     

     

     

    Toutes vos participations sur le blog de Lilou, LILOU SOLEIL

    « Confinée Le printemps s'invite pour le tableau du samedi des 4 et 11 avril 2020 »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 28 Mars à 09:17

    Voici un très beau tableau pour illustrer ce thème Fardoise. Je ne connaissais ni l’œuvre, ni l'artiste peintre. Merci

    Bises, bon weekend et surtout prends soin de toi

     

     

      • Samedi 28 Mars à 09:25

        Je ne le connaissais pas non plus, je l'ai découvert dans cet article consacré au thème du sujet vu de dos.

        Bon week end et prends soin de toi aussi

         

    2
    Samedi 28 Mars à 09:28

    Je ne connaissais pas, j'aime beaucoup! Bonne journée!

    Mon choix: http://detortuesenaiguilles.eklablog.com/le-tableau-du-samedi-a183612364

      • Samedi 28 Mars à 09:40

        Ce qui me plait surtout c'est le personnage en redingote happy

    3
    Samedi 28 Mars à 09:57

    bonjour 

     j aime bien le personnage  , qui ascension faite    déguste le paysage 

     et trés élégamment 

     bonne journée FARDOISE 

    4
    Samedi 28 Mars à 11:53

    Un tableau que j'aime beaucoup..

    Pendant longtemps ce tableau représentait pour moi la contemplation devant une mer déchainer..

    Joker pas de participation aujourd'hui...

    Douce journée Fardoise.

      • Samedi 28 Mars à 12:47

        On peut y voir la mer en effet

    5
    Samedi 28 Mars à 13:05

    Le beau promeneur a dû abîmer ses jolies bottes pour grimper sur ces rochers acérés. Il recueille le fruit de son effort et contemple le paysage grandiose. Très "romantique" en effet. J'avais déjà vu et admiré ce tableau, dans un livre ou sur internet, je ne sais plus, mais je l'ai reconnu tout de suite.

    Tu as raison, la montagne a bien changé depuis, on lui a bien écorné son mystère et bien offensé sa beauté, même dans ses lieux les plus inaccessibles.

      • Samedi 28 Mars à 15:32

        J'avais sans déjà vu ce tableau, sans en saisir l'originalité par rapport à son époque. Je trouve qu'il représente aussi la notre d'époque, avec l'homme qui se place au centre de son univers et veut le dominer. J'y vois vraiment ce qu'il a pu faire à ces paysages de montagne qui l'ont longtemps écrasé, lui ont barré le passage. Et là il pense les avoir vaincus. Dans le reportage sur les glaciers qui a été programmé il y a peu, on montre même un projet où l'on voudrait araser un pan de montagne pour installer une remontée mécanique. Un exemple parmi tant d'autres. Mais pour moi le pire est bien cette file d'attente sur l'Everest.

        https://www.lemonde.fr/planete/video/2019/05/31/au-sommet-de-l-everest-comment-les-embouteillages-deviennent-des-pieges-mortels_5470057_3244.html

    6
    Samedi 28 Mars à 16:02

    A méditer ce texte de Fred Vargas mis en ligne et illustré par Léopoldine Angot :

    https://www.facebook.com/leopoldine.angot/videos/10221571629744411/

      • Samedi 28 Mars à 16:39

        Très beau texte, très bien illustré, merci de me l'avoir fait découvrir. Je l'ai mis en ligne sur Facebook

    7
    Lundi 30 Mars à 19:06

    Beau choix !

    Bises

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :