• Les rameaux en Provence et les fruits confits

    Le souvenir de cette fête chrétienne est pour moi toujours marqué par les fruits confits. Mes grands-parents maternels habitaient Visan, dans l'enclave vauclusienne. Lors de la cérémonie des Rameaux, nous allions faire bénir ces dits rameaux, mais, comme dans presque toute la Provence, ils étaient garnis de fruits confits.

     

    Les rameaux en Provence et les fruits confits

    avant d'être garnis ils ressemblaient à ça,

    j'ai trouvé cet exemple sur le site http://esmma.free.fr/mde4/rameaux.htm, qui cite les dernier fabricants de rameaux (à vérifier) à Pennes-Mirabeau : René et Simone Chiappero qui ont arrêté la fabrication en 1999.

    Ma grand-mère apportait le rameau chez le boulanger pâtissier qui le garnissait, et le rapportait à la maison où il attendait la messe des rameaux pour être béni.

     

    Les rameaux en Provence et les fruits confits

    A Nice http://www.nicerendezvous.com

    C'est peu dire que nous attendions avec impatience le moment où nous pourrions enfin ouvrir les sachets et déguster les délicieuses tranches de melon et découper l'orange placée tout en haut. Il n'était pas question d'y toucher avant qu'ils ne soient bénis, c'est cette attente qui sans doute nous a marquées.

    Cette tradition ne semble pas avoir perduré. Les rameaux en Provence, comme dans beaucoup d'endroits en France sont des branches de buis, ou de laurier sauce ou encore d'olivier.  Les fruits confits sont couteux, cela justifie peut-être l'abandon de cette tradition.

    Moi c'est toujours le melon confit que je préfère,

    Les rameaux en Provence et les fruits confits

    ici fabrication des fruits confits par la confiserie Clavel de Carpentras.

    Carpentras, l'autre capitale du fruit confit avec Apt.:

    "Les romains déjà conservaient des fruits cuits dans du miel. Au Moyen-Âge des fruits confits apparaissaient sur les tables de banquet. Mais c'est au XVIII et XIXème siècle que la fabrication du fruit-confit devient une véritable source de richesse pour la région. Une quinzaine de fabriques fonctionnaient alors à Carpentras et expédiaient leur production jusqu'en Angleterre. Des centaines de familles vivaient de cette activité, souvent liée à la fabrication de berlingot. Le déclin a commencé vers les années cinquante avec l'apparition d'un fruit-confit industriel, qui devait peu à peu remplacer totalement la fabrication traditionnelle." Sur le site de la confiserie Bono.

    De la fabrication des fruits confits sont nés les berlingots : " C'est en 1844 que le 1er berlingot "moderne" fut créé à Carpentras par le pâtissier François-Pascal LONG. Ce pâtissier aurait eu l'idée d'utiliser le sirop d'egouttage des fruits confits, qu'il fit cuire, le parfuma à la menthe et eut l'idée de décorer la pâte avec un sucre blanchi. Il découpa ensuite la pâte encore chaude avec des ciseaux pour lui donner la forme que nous connaissons aujourd'hui." Et c'est le premier pape d'Avignon, Bertrand de Got - Clément V qui donnera son nom à cette sucrerie.

    Les fruits confits garnissent aussi la traditionnelle brioche des rois en Provence :

    Les rameaux en Provence et les fruits confits

     

    Article repris de mon blog "Encrer le Monde" pour la partie sur les fruits confits.

    « Métiers d'art 2014Avec la gothique textura quadrata – 2 »

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 13 Avril 2014 à 13:29

    N'ayant pas passé mon enfance dans le Sud, je ne connais donc pas cette coutume des fruits confits. Et les palmes ne poussant pas dans l'Est, nous avions de simples rameaux de buis.
    A part ça, ça ne m'a vraiment pas laissé de souvenirs. Bon dimanche.

    2
    Dimanche 13 Avril 2014 à 15:59

     

    Tu ne peux pas imaginer à quel point là tu peux me donner là envie de fruits confits.
    Mon préféré est le melon. Tu ne peux qu'avoir raison en nous suggérant que cette coutume que Je ne connaissais pas peut avoir été victime du coût de ce produit délicieux.
    Je n'ai encore jamais oublié de mes années à Nice les galettes des rois garnies alors d'une "tonne" de fruits confits.
    Bon dimanche, Marc de Metz.

    Merci pour ton très agréable commentaire sous les photos de cet art de la rue que j'aime.
    A bientôt. 

    3
    Dimanche 13 Avril 2014 à 20:21

    Merci pour vos commentaires. C'est vrai que les fruits confits on aime ou pas du tout. Lorsqu'on a connu cette tradition, on ne peut pas oublier cette attente devant le rameau garni que l'on n'avait pas le droit de toucher. Pour ce qui est de l'abandon de la tradition, j'ai même vu des rameaux par terre en sortant tout à l'heure, j'espère au moins qu'ils n'étaient pas bénis. Il me semble que si l'on pratique, autant aller jusqu'au bout de ses convictions.

    4
    Pautex
    Lundi 21 Mars 2016 à 18:02

    Originaire d'Istres, je retrouve ces fruits confits sur mon rameau avec délice. Après la bénédiction, se laisser aller à la gourmandise....le pardon avant le péché ! 

    5
    Mardi 22 Mars 2016 à 09:08

    Même si pour moi cela remonte loin dans mon enfance, j'ai toujours dans les yeux les beaux fruits confits du rameau, et leur goût si délicieux. Bien sûr je peux toujours en déguster, mais ils n'auront plus jamais ce goût de l'attente du fruit sanctifié.

     

    6
    Jùli04
    Vendredi 17 Mars à 10:26

    Les rameaux ont bercé mon enfance. Je n'ai "que" 47 ans, mais confronté à l'impossibilité de trouver des supports pour mes enfants, j'ai décidé il y a cinq ans de les faire moi-même à partir de ce qu'en disait un ancien. Tant et si bien qu'aujourd'hui, les boulangers, pâtissiers et confiseurs m'en commandent. Par conséquent, la tradition a disparu faute d'offre, non faute de demande !

      • Samedi 18 Mars à 11:17

        C'est une bonne nouvelle que cette tradition se perpétue, elle est si belle pour les enfants. C'est vrai que les fruits confits sont devenus très onéreux, mais une fois par an... est-ce trop demander ? Merci pour votre commentaire..

      • Fred
        Samedi 8 Avril à 22:08
        Bonjour Juli04
        Puis-je vous commander des rameaux garnis pour mes enfants ?
        Cordialement
        Frédéric
    7
    Jùli04
    Samedi 18 Mars à 21:01

    Les fruits confits ne sont pas si chers à Apt. Essayez chez Richaud ou chez Denis Ceccon (confiserie du Coulon). Ma préférée reste la Confiserie St Denis, aux Baumettes, où M. & Mme Rastouil font des merveilles.

      • Dimanche 19 Mars à 06:47

        Je suis, hélas plutôt loin d'Apt à présent, mais je retiens les adresses, merci.

         

    8
    Jùli04
    Dimanche 19 Mars à 22:23

    De rien ! Ils expédient tous.

    9
    Dimanche 9 Avril à 09:29

    Suivre les liens laissés par Juli04 - personnellement je ne fais que les consommer - je parle des fruits confits, bien sûr.

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :