• En 2008 j'ai essayé le papier mâché  pour créer des décorations de Noël. Après plusieurs essais, j'ai utilisé des moules en plastique, que l'on trouve dans tous les magasins de fournitures d'art. J'ai fabriqué à chaque fois deux parties que j'ai ensuite réunies avec plusieurs couches de papier fin, blanc. Ensuite, il ne reste plus qu'à décorer. Pour la finition une pâte transparente, destinée à la peinture.

     

    décos de fête : avec du papier

    J'avais choisi plusieurs formules, des papiers décor,

    décos de fête : avec du papier

    du tissu, de la dentelle découpée, des passementeries et des cabochons,

     

    décos de fête : avec du papier

    dorure et empreintes de feuilles.

    Seul bémol de ces décorations, leur taille, elles étaient trop grandes pour moi et je n'en ai pas gardé beaucoup, malgré le temps passé à les fabriquer... Oui, c'est long, il vaut mieux s'y prendre bien à l'avance.


    votre commentaire
  • Pavot sur fond doré

    Papaver somniferum

     

    Modèle in "Medicinal plants  properties & traditional uses" - Catherine Monnier - Editions Privat 2003.

    Je l'ai réalisé pour un format bien déterminé, à la demande de ma maman qui voulait changer de décoration, j'ai donc peint ce pavot, ainsi qu'un iris, inspiré lui par une enluminure,

     

    Pavot sur fond doré

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Avignon IRHT_055740-p   - sur le site du Ministère de la Culture

    et que je n'ai pas photographié.

    Je l'ai déjà présenté lors de sa réalisation, en mars dernier, ICI

     


    2 commentaires
  • Kalenda Maia

    Initiale d'après les manuscrits de Citeaux, et texte en caroline.

    Il ne s'agit là que d'un "essai" dans lequel j'ai un peu bouleversé le texte, et que je n'ai pas concrétisé par une composition définitive.

    Premiers vers de l'estampie composée par Raimbaut de Vaqueyras :

    "Kalenda maia

    Ni fueills de faia

    Ni chans d'auzell      ni flors de glaia

    Non es qe'm plaia,

    Pros dona gaia,

    Tro q'un isnell     messagie aia

    Del vostre bell cors,      qi.m retraia

    Plaze novell        q'amors m'atraia

    E jaia

    E. me traia

    Vas vos,     donna veraia

    E chaia

    De plaia

    'L gelos anz qe.m n'estraia."

     

    "Ni le premier jour de mai,

    ni la feuille du hêtre,

    ni le chant des oiseaux, ni la fleur de glaïeul

    ne sauraient me réjouir.

    Dame noble et joyeuse,

    tant que je ne verrai pas venir, de la part de votre gente personne un messager rapide

    qui me dépeigne plaisir nouveau qu'Amour et Joie m'apporteront,

    tant que je ne me rendrai pas auprès de vous, Dame sincère

    et que le Jaloux ne sera pas tombé sous les coups,

    avant que je ne vous quitte."

     Et plus :

    Texte et traduction proposés par Suzanne Trompette dans son ouvrage :

    « A propos de Raimbaut de Vaqueiras » – Image Concept 84370 Bédarrides – 1999

    et sur www.trobar.org, site qui propose des traductions... en anglais.

    Article sur Raimbaut de Vaqueyras sur mon autre blog : http://fardoise.eklablog.com/raimbaut-de-vaqueiras-a115156214

     

     


    votre commentaire
  • Autre technique que j'ai essayée et beaucoup aimé pratiquer et diversifier, le crochetage de perles.

    Crochetage de perles

    Perles et fil nylon, ici de la même couleur que les perles.  Simple : on enfile toutes les perles, puis on crochète le fil nylon en laissant des boucles libres entre les perles. 

    Crochetage de perles

    Ici de simples rocailles en sautoir,

    Crochetage de perles

    mélange doré autour d'une perle centrale.

    Les combinaisons sont multiples.


    2 commentaires
  • Ce vers de Sapphô de Mytilène sert de titre à un ouvrage édité par "Poésie Gallimard" et que je viens de lire en édition de poche, emprunté à la médiathèque de Guilherand :

     

    "Quelqu'un plus tard se souviendra de nous" -  Poésies de femmes

     

     

    Poésies de femmes, et non poésie féminine, si tant est que ce concept existe comme le dit la préface. Il s'agit d'une « anthologie des quinze femmes poètes publiées » dans cette collection. Poèmes d'amour pour la plupart,  même si les femmes poètes n'ont pas limité là leur création, sans doute l'ont-elle mieux chanté ?

    L'ouvrage ne se veut pas non plus exhaustif, beaucoup de femmes n'y figurent pas. Par exemple la Comtesse de Die, une Trobairitz parmi tant d'autres, ou encore Christine de Pisan ; pour n'évoquer que le Moyen-Âge.

    Lire la suite...


    votre commentaire